Jordi Condom a conservé le onze qui avait arraché la victoire 1-2 à Eupen avant la trêve. Georges Mikautadze, le meilleur buteur de la D1B la saison dernière de nouveau prêté par Metz, a commencé sur le banc. Par contre, Mbaye Leye a directement aligné Niels Nkounkou, prêté par Everton, à la place de Nicolas Raskin et a retrouvé Jackson Muleka, absent lors des trois dernières sorties. Les Métallos ont pris le contrôle du jeu notamment grâce à un Youssef Maziz, qui était partout. Mais le milieu français a trop enroulé sa frappe dans l'angle opposé (6e) et a trop enlevé son coup franc (18e).

Le Standard, qui guettait les pertes de balles adverses, a alors été de moins en moins bousculé. Il a même mieux respiré quand Amallah a transformé un penalty accordé par Bram Van Driessche pour un tacle tardif de Yahya Nadrani sur Muleka (21e, 0-1). Seraing a eu besoin de temps pour récupérer et se remettre à presser mais entre-temps, le match s'est envenimé avec des avertissements pour les Rouches Muleka (31e) et Hugo Siquet (41e). A la reprise, Mikautadze a remplacé Wagane Faye (46e). L'international géorgien a vite trouvé ses marques et Sissako, qui l'a arrêté fautivement, a écopé d'une carte jaune (46e). La défense du Standard n'était pas au point: Daouda Peeters (49e) et Ameen Al-Dakhil (61e) ont également été jaunis pour une faute sur Marius et Ablie Jallow. Par contre, Arnaud Bodart était à son niveau: après avoir repoussé une tentative centrale de Mikautadze (52e), le gardien a boxé une reprise de la tête de Nadrani (57e).

Dans la foulée, Leye a lancé Hamza Rafia et Gojko Cimirot à la place de Nkounkou et de Peeters (65e). Cela ne marchait pas mieux pour le Standard bien qu'il ait eu l'occasion de placer un contre dangereux par Joao Klauss et Amallah, qui ont mal joué le coup (75e). Le coach des Rouches a alors sorti Muleka et Siquet pour Collins Fai et Raskin (82e) mais la fin de match des Rouches allait être encore un peu plus en montée avec l'exclusion de Sissako (83e, deux jaunes). Pourtant, le Standard a eu une belle opportunité: bien lancé par Klauss, Samuel Bastien a frappé sur Guillaume Dietsch (86e).

Jordi Condom a conservé le onze qui avait arraché la victoire 1-2 à Eupen avant la trêve. Georges Mikautadze, le meilleur buteur de la D1B la saison dernière de nouveau prêté par Metz, a commencé sur le banc. Par contre, Mbaye Leye a directement aligné Niels Nkounkou, prêté par Everton, à la place de Nicolas Raskin et a retrouvé Jackson Muleka, absent lors des trois dernières sorties. Les Métallos ont pris le contrôle du jeu notamment grâce à un Youssef Maziz, qui était partout. Mais le milieu français a trop enroulé sa frappe dans l'angle opposé (6e) et a trop enlevé son coup franc (18e). Le Standard, qui guettait les pertes de balles adverses, a alors été de moins en moins bousculé. Il a même mieux respiré quand Amallah a transformé un penalty accordé par Bram Van Driessche pour un tacle tardif de Yahya Nadrani sur Muleka (21e, 0-1). Seraing a eu besoin de temps pour récupérer et se remettre à presser mais entre-temps, le match s'est envenimé avec des avertissements pour les Rouches Muleka (31e) et Hugo Siquet (41e). A la reprise, Mikautadze a remplacé Wagane Faye (46e). L'international géorgien a vite trouvé ses marques et Sissako, qui l'a arrêté fautivement, a écopé d'une carte jaune (46e). La défense du Standard n'était pas au point: Daouda Peeters (49e) et Ameen Al-Dakhil (61e) ont également été jaunis pour une faute sur Marius et Ablie Jallow. Par contre, Arnaud Bodart était à son niveau: après avoir repoussé une tentative centrale de Mikautadze (52e), le gardien a boxé une reprise de la tête de Nadrani (57e). Dans la foulée, Leye a lancé Hamza Rafia et Gojko Cimirot à la place de Nkounkou et de Peeters (65e). Cela ne marchait pas mieux pour le Standard bien qu'il ait eu l'occasion de placer un contre dangereux par Joao Klauss et Amallah, qui ont mal joué le coup (75e). Le coach des Rouches a alors sorti Muleka et Siquet pour Collins Fai et Raskin (82e) mais la fin de match des Rouches allait être encore un peu plus en montée avec l'exclusion de Sissako (83e, deux jaunes). Pourtant, le Standard a eu une belle opportunité: bien lancé par Klauss, Samuel Bastien a frappé sur Guillaume Dietsch (86e).