Après 25 ans de déceptions répétées, le Standard avait l'occasion rêvée, ce 20 avril 2008, de redevenir Champion de Belgique face à l'ennemi juré Anderlecht.

"Messieurs, voilà 25 ans que le Standard court apres la gloire. Aujourd'hui, vous avez 90 minutes pour créer l'exploit...", belga
"Messieurs, voilà 25 ans que le Standard court apres la gloire. Aujourd'hui, vous avez 90 minutes pour créer l'exploit..." © belga

La soirée commençait sur les chapeaux de roue. Le public chauffé à (rouge et) blanc, Steven Defour recevait son Soulier d'Or des mains de Zinédine Zidane. Ni plus ni moins.

Zinédine Zidane remet le Soulier d'Or à Steven Defour. Lucien d'Onofrio (à l'arrière) savait faire jouer ses relations., belga
Zinédine Zidane remet le Soulier d'Or à Steven Defour. Lucien d'Onofrio (à l'arrière) savait faire jouer ses relations. © belga

Le onze du base du Standard, ce 20 avril 2008

Le onze du base du Standard ce jour-là: -En haut (de gauche à droite): Dante, Onyewu, Fellaini, Witsel, Sarr, Espinoza. -En bas (de gauche à droite): Camozzato, Goreux, Mbokani, Jovanovic, Defour., belga
Le onze du base du Standard ce jour-là: -En haut (de gauche à droite): Dante, Onyewu, Fellaini, Witsel, Sarr, Espinoza. -En bas (de gauche à droite): Camozzato, Goreux, Mbokani, Jovanovic, Defour. © belga

La suite, tout le monde la connaît. Le Standard venait à bout de l'ennemi juré, au terme d'une saison rondement menée. Avec son emblématique milieu de terrain Witsel-Defour-Fellaini, son trident d'attaque redoutable Jovanovic- De Camargo - Mbokani, ou sa défense en acier, composée notamment de Sarr, Dante et Onyewu.

Mbokani, héros du soir, plantait un doublé face à ses anciennes (et futures) couleurs

Dieumerci Mbokani, double buteur, mettait le feu à Sclessin, belga
Dieumerci Mbokani, double buteur, mettait le feu à Sclessin © belga
., belga
. © belga

Sclessin exultait. 25 ans de frustration partaient en fumigènes, au nez et à la barbe des Mauve et Blanc

Le coup de sifflet final., belga
Le coup de sifflet final. © belga
La pelouse du Standard "rouche" de monde., belga
La pelouse du Standard "rouche" de monde. © belga
Witsel, MPH et Mbokani., belga
Witsel, MPH et Mbokani. © belga
Marouane Fellaini., belga
Marouane Fellaini. © belga
., belga
. © belga
., belga
. © belga

Plus tard dans la soirée, la bande à Preud'homme enflammait la place Saint-Lambert. La cité ardente n'avait jamais aussi bien porté son nom

Le jeune capitaine Defour, aux côté de Pierre François, mettait le feu à la place Saint-Lambert., belga
Le jeune capitaine Defour, aux côté de Pierre François, mettait le feu à la place Saint-Lambert. © belga
Après 25 ans de déceptions répétées, le Standard avait l'occasion rêvée, ce 20 avril 2008, de redevenir Champion de Belgique face à l'ennemi juré Anderlecht.La soirée commençait sur les chapeaux de roue. Le public chauffé à (rouge et) blanc, Steven Defour recevait son Soulier d'Or des mains de Zinédine Zidane. Ni plus ni moins.Le onze du base du Standard, ce 20 avril 2008La suite, tout le monde la connaît. Le Standard venait à bout de l'ennemi juré, au terme d'une saison rondement menée. Avec son emblématique milieu de terrain Witsel-Defour-Fellaini, son trident d'attaque redoutable Jovanovic- De Camargo - Mbokani, ou sa défense en acier, composée notamment de Sarr, Dante et Onyewu.Mbokani, héros du soir, plantait un doublé face à ses anciennes (et futures) couleursSclessin exultait. 25 ans de frustration partaient en fumigènes, au nez et à la barbe des Mauve et BlancPlus tard dans la soirée, la bande à Preud'homme enflammait la place Saint-Lambert. La cité ardente n'avait jamais aussi bien porté son nom