Comme le rappelle la direction du Standard sur son site internet, les mesures sont prises indépendamment d'éventuelles sanctions qui pourraient être infligées par les instances de l'Union belge de football (URBSFA). Le Standard et l'Union belge ont rendez-vous en ce sens le 23 octobre. Lors du Clasico, certains supporters rouches avaient jeté des fumigènes et des feux d'artifice sur le terrain.

"Les auteurs (NDLR : une dizaine de personnes pour l'instant) identifiés comme utilisateurs de moyens pyrotechniques seront sanctionnés d'une interdiction de stade de longue durée par le Standard de Liège dans le cadre d'une procédure d'exclusion civile", peut-on ainsi lire sur le site.

Comme le précise La Dernière Heure dans son édition de ce vendredi, le règlement de l'Union belge permet au Standard d'opérer une exclusion immédiate pouvant aller de trois mois à cinq ans de ces supporters. Un procédure qui peut être réglée en une semaine et qui est plus rapide qu'une poursuite par le ministère de l'Intérieur dans le cadre de la loi football.

De plus, le club de supporters qui a revendiqué ces actes, Ultras Infernos 96, se verra privé de tickets pour les matches en déplacement du Standard jusqu'à nouvel ordre. Ce club est composé de quelques 500 fans du Standard.

Enfin, la dernière mesure concerne la suspension des facilités accordées à ce même club de supporters dans le cadre de l'organisation d'animations et de confection des tifos.

Sportfootmagazine.be, avec Belga

Comme le rappelle la direction du Standard sur son site internet, les mesures sont prises indépendamment d'éventuelles sanctions qui pourraient être infligées par les instances de l'Union belge de football (URBSFA). Le Standard et l'Union belge ont rendez-vous en ce sens le 23 octobre. Lors du Clasico, certains supporters rouches avaient jeté des fumigènes et des feux d'artifice sur le terrain. "Les auteurs (NDLR : une dizaine de personnes pour l'instant) identifiés comme utilisateurs de moyens pyrotechniques seront sanctionnés d'une interdiction de stade de longue durée par le Standard de Liège dans le cadre d'une procédure d'exclusion civile", peut-on ainsi lire sur le site. Comme le précise La Dernière Heure dans son édition de ce vendredi, le règlement de l'Union belge permet au Standard d'opérer une exclusion immédiate pouvant aller de trois mois à cinq ans de ces supporters. Un procédure qui peut être réglée en une semaine et qui est plus rapide qu'une poursuite par le ministère de l'Intérieur dans le cadre de la loi football. De plus, le club de supporters qui a revendiqué ces actes, Ultras Infernos 96, se verra privé de tickets pour les matches en déplacement du Standard jusqu'à nouvel ordre. Ce club est composé de quelques 500 fans du Standard. Enfin, la dernière mesure concerne la suspension des facilités accordées à ce même club de supporters dans le cadre de l'organisation d'animations et de confection des tifos. Sportfootmagazine.be, avec Belga