La Commission des licences de l'Union belge de football (RBFA) a levé l'interdiction de transferts imposée au Standard de Liège, a annoncé la RBFA jeudi. Le club liégeois peut donc à nouveau effectuer des transferts lors de ce mercato estival.

La sanction a été imposée à la fin du mois de juin car le Standard ne respectait par l'article P7.18.6 du règlement des licences. Il stipule, entre autres, que les clubs professionnels doivent pouvoir justifier du paiement des salaires, mais aussi des cotisations sociales, primes d'assurance, dettes fédérales et autres taxes. Même si la situation financière du Standard est difficile, le club a obtenu sa licence pour la Jupiler Pro League et le football européen en avril. Il a cependant été décidé que le Standard se devait de rendre des comptes, chaque mois, sur sa situation comptable à la Commission des licences. C'est lors d'un de ces contrôles que le Standard a manqué à ses obligations. Depuis lors, la situation est revenue à la normale et les Rouches ont pu présenter l'ensemble des preuves demandées pas la Commission des licences, qui a ensuite décidé de lever l'interdiction. La Commission des licences n'a pris aucune décision concernant Mouscron, relégué en 1B au terme de la défunte saison. Les Hurlus sont toujours privés de transferts.

La Commission des licences de l'Union belge de football (RBFA) a levé l'interdiction de transferts imposée au Standard de Liège, a annoncé la RBFA jeudi. Le club liégeois peut donc à nouveau effectuer des transferts lors de ce mercato estival. La sanction a été imposée à la fin du mois de juin car le Standard ne respectait par l'article P7.18.6 du règlement des licences. Il stipule, entre autres, que les clubs professionnels doivent pouvoir justifier du paiement des salaires, mais aussi des cotisations sociales, primes d'assurance, dettes fédérales et autres taxes. Même si la situation financière du Standard est difficile, le club a obtenu sa licence pour la Jupiler Pro League et le football européen en avril. Il a cependant été décidé que le Standard se devait de rendre des comptes, chaque mois, sur sa situation comptable à la Commission des licences. C'est lors d'un de ces contrôles que le Standard a manqué à ses obligations. Depuis lors, la situation est revenue à la normale et les Rouches ont pu présenter l'ensemble des preuves demandées pas la Commission des licences, qui a ensuite décidé de lever l'interdiction. La Commission des licences n'a pris aucune décision concernant Mouscron, relégué en 1B au terme de la défunte saison. Les Hurlus sont toujours privés de transferts.