Milan Jovanovic avait le sens de la formule : "les statistiques, c'est comme les mini-jupes. C'est ce qui est en dessous qui est intéressant !", disait le joueur serbe. Et en dessous des statistiques, que peut-on voir ? Que le Standard est tout simplement l'équipe la plus régulière. Une régularité qui fait cruellement défaut aux autres équipes.


Ainsi, si l'on ne prend que les six dernières journées de championnat, le classement se dessine comme suit :

1) Standard 14
2) Lokeren 13
3) Anderlecht 13
4) Club Brugge 11
5) Beveren 11
6) Mons 10
[...]
14) OHL 4
15) Lierse4
16) Genk 3

Ce qui donne un top 6 assez interpellant avec Mons et Beveren.

Si l'on se base sur les dix dernières journées, certains conservent leur rang.

1) Standard 22
2) Anderlecht 22
3) Lokeren 19
4) Zulte 19
5) Club Brugge 18
6) Cercle Brugge 15
[...]
14) OHL 9
15) Malines 9
16) Racing Genk 9

Même si on lui enlève son excellent départ et sa série de victoires, le Standard reste en tête.

À charge pour les autres équipes d'acquérir un rythme de croisière qui leur permette de rattraper les "rouches".

Milan Jovanovic avait le sens de la formule : "les statistiques, c'est comme les mini-jupes. C'est ce qui est en dessous qui est intéressant !", disait le joueur serbe. Et en dessous des statistiques, que peut-on voir ? Que le Standard est tout simplement l'équipe la plus régulière. Une régularité qui fait cruellement défaut aux autres équipes. Ainsi, si l'on ne prend que les six dernières journées de championnat, le classement se dessine comme suit : 1) Standard 14 2) Lokeren 13 3) Anderlecht 13 4) Club Brugge 11 5) Beveren 11 6) Mons 10 [...] 14) OHL 4 15) Lierse4 16) Genk 3 Ce qui donne un top 6 assez interpellant avec Mons et Beveren. Si l'on se base sur les dix dernières journées, certains conservent leur rang. 1) Standard 22 2) Anderlecht 22 3) Lokeren 19 4) Zulte 19 5) Club Brugge 18 6) Cercle Brugge 15 [...] 14) OHL 9 15) Malines 9 16) Racing Genk 9 Même si on lui enlève son excellent départ et sa série de victoires, le Standard reste en tête. À charge pour les autres équipes d'acquérir un rythme de croisière qui leur permette de rattraper les "rouches".