La séparation s'est faite d'un commun accord, précise le communiqué du Standard où le défenseur était revenu à l'aube de la saison 2017-2018. Formé au Standard, Sébastien Pocognoli, 32 ans, y avait joué entre 2010 et 2013 une première fois après des expériences à Genk (2004-2007) puis aux Pays-Bas sous le maillot d'AZ Alkmaar (2007-2010).

Sa seconde expérience à l'étranger l'a emmené à Hanovre (2013-2014) puis à West Bromwich Albion (2014-2016) et Brighton (2016-2017). Son retour au Standard s'était encore passé en 2017, mais des blessures avaient contre-carré sa saison suivante et depuis le retour de Michel Preud'homme dans la maison Rouche, cet ancien international (13 capes, 30 sélections) n'entrait plus dans les plans du Standard. Il aura porté la vareuse 'rouche' à 156 reprises, compilant 4 buts et 11 passes décisives.

La séparation s'est faite d'un commun accord, précise le communiqué du Standard où le défenseur était revenu à l'aube de la saison 2017-2018. Formé au Standard, Sébastien Pocognoli, 32 ans, y avait joué entre 2010 et 2013 une première fois après des expériences à Genk (2004-2007) puis aux Pays-Bas sous le maillot d'AZ Alkmaar (2007-2010). Sa seconde expérience à l'étranger l'a emmené à Hanovre (2013-2014) puis à West Bromwich Albion (2014-2016) et Brighton (2016-2017). Son retour au Standard s'était encore passé en 2017, mais des blessures avaient contre-carré sa saison suivante et depuis le retour de Michel Preud'homme dans la maison Rouche, cet ancien international (13 capes, 30 sélections) n'entrait plus dans les plans du Standard. Il aura porté la vareuse 'rouche' à 156 reprises, compilant 4 buts et 11 passes décisives.