Le match de championnat entre le Standard Fémina et Anderlecht, à Angleur le 17 novembre, a été interrompu à 0-1 à la suite d'incidents entre les deux équipes. Le match a finalement été suspendu à 25 minutes de la fin lorsque le terrain a été envahi et que les supporters en sont venus aux mains. Le comité sportif pouvait décider de ne pas attribuer de points à l'une ou l'autre équipe, mais ne l'a pas fait.

La commission disciplinaire compétente pour le football féminin ne s'est prononcée sur la responsabilité des incidents. Aucune précaution supplémentaire n'a été recommandée ou imposée. La rencontre ne se jouera pas sur terrain neutre, mais à nouveau à Liège. Le Standard et Anderlecht peuvent encore faire appel du jugement.