"C'était mon dernier match, et ce n'est sans doute une surprise pour personne", a-t-il en effet déclaré en conférence de presse, après avoir fait ses adieux à tous les joueurs, visiblement très attristés. Demain ou un autre jour, on va plus que probablement voir Michel Preud'Homme entrer par la porte d'où le Portugais sera sorti avec toutes ses affaires, et un bilan exceptionnel. Il ne l'a d'ailleurs pas caché, il "espérait rester plus longtemps". "Parce que j'aime ce club", a-t-il enchaîné. "Mais il fallait prendre une décision, et je l'ai prise. Je ne vais donc malheureusement pas continuer. C'est ma décision et la direction la connaît. Le contrat a été rompu".

Enfin Sa Pinto a évoqué son travail, son oeuvre. "Le Standard est un club difficile", a-t-il dit. "Je peux donc me montrer fier de ce que j'y ai réalisé. J'ai bâti une équipe gagnante, tout en instaurant une ambiance familiale qui était loin de régner dans le vestiaire à mon arrivée. J'ai dû changer pas mal de choses, ce qui n'était guère aisé. Mais bon maintenant tout le monde est content, à commencer par les supporters qui à un moment étaient très fâchés...", a conclu Sa Pinto.

Un départ à l'amiable

Le Standard a publié sur son site web un communiqué concernant le départ de l'entraîneur Ricardo Sa Pinto ce lundi après-midi. Le technicien portugais de 45 ans a annoncé la nouvelle dimanche à l'issue du dernier match de la saison à Charleroi (0-0).

Selon les Rouches, la décision de se séparer a été prise ensemble et les deux parties ont décidé de se séparer à l'amiable. "Cette saison n'a pas toujours été facile mais s'est finalement terminée en beauté avec une 8e Coupe de Belgique remportée en mars dernier et, à l'issue des Playoffs 1, une 2e place synonyme de qualification pour le 3ème tour préliminaire de la Champions League", a publié le Standard. "Il faut dès à présent préparer le futur afin de pérenniser cette belle fin de saison, poursuivre notre projet et s'inscrire dans le long terme." "Notre club tient à remercier vivement Ricardo Sa Pinto et son staff (Rui Mota, Guilherme Gomes, Ricardo Pereira et Mauro Moderno) pour tout ce qu'ils ont apporté cette saison et leur souhaite le meilleur pour la suite de leurs carrières professionnelles", a conclu le communiqué.

L'entraîneur portugais a remporté avec le Standard la Coupe de Belgique face à Genk (1-0) et sous sa direction, le club a terminé vice-champion de Belgique grâce au meilleur bilan (21 points sur 30) des six équipes engagées dans les playoffs 1. Sa Pinto devrait être remplacé par l'icône du Standard Michel Preud'homme, bien que l'information n'ait pas encore été confirmée par le club ou par le principal intéressé.

"C'était mon dernier match, et ce n'est sans doute une surprise pour personne", a-t-il en effet déclaré en conférence de presse, après avoir fait ses adieux à tous les joueurs, visiblement très attristés. Demain ou un autre jour, on va plus que probablement voir Michel Preud'Homme entrer par la porte d'où le Portugais sera sorti avec toutes ses affaires, et un bilan exceptionnel. Il ne l'a d'ailleurs pas caché, il "espérait rester plus longtemps". "Parce que j'aime ce club", a-t-il enchaîné. "Mais il fallait prendre une décision, et je l'ai prise. Je ne vais donc malheureusement pas continuer. C'est ma décision et la direction la connaît. Le contrat a été rompu". Enfin Sa Pinto a évoqué son travail, son oeuvre. "Le Standard est un club difficile", a-t-il dit. "Je peux donc me montrer fier de ce que j'y ai réalisé. J'ai bâti une équipe gagnante, tout en instaurant une ambiance familiale qui était loin de régner dans le vestiaire à mon arrivée. J'ai dû changer pas mal de choses, ce qui n'était guère aisé. Mais bon maintenant tout le monde est content, à commencer par les supporters qui à un moment étaient très fâchés...", a conclu Sa Pinto.Un départ à l'amiableLe Standard a publié sur son site web un communiqué concernant le départ de l'entraîneur Ricardo Sa Pinto ce lundi après-midi. Le technicien portugais de 45 ans a annoncé la nouvelle dimanche à l'issue du dernier match de la saison à Charleroi (0-0). Selon les Rouches, la décision de se séparer a été prise ensemble et les deux parties ont décidé de se séparer à l'amiable. "Cette saison n'a pas toujours été facile mais s'est finalement terminée en beauté avec une 8e Coupe de Belgique remportée en mars dernier et, à l'issue des Playoffs 1, une 2e place synonyme de qualification pour le 3ème tour préliminaire de la Champions League", a publié le Standard. "Il faut dès à présent préparer le futur afin de pérenniser cette belle fin de saison, poursuivre notre projet et s'inscrire dans le long terme." "Notre club tient à remercier vivement Ricardo Sa Pinto et son staff (Rui Mota, Guilherme Gomes, Ricardo Pereira et Mauro Moderno) pour tout ce qu'ils ont apporté cette saison et leur souhaite le meilleur pour la suite de leurs carrières professionnelles", a conclu le communiqué. L'entraîneur portugais a remporté avec le Standard la Coupe de Belgique face à Genk (1-0) et sous sa direction, le club a terminé vice-champion de Belgique grâce au meilleur bilan (21 points sur 30) des six équipes engagées dans les playoffs 1. Sa Pinto devrait être remplacé par l'icône du Standard Michel Preud'homme, bien que l'information n'ait pas encore été confirmée par le club ou par le principal intéressé.