Doit-on s'inquiéter des deux défaites de rang du Standard ? La position du club ne change pas : les Liégeois restent leaders avec quatre points d'avance. Leur parcours exceptionnel leur permet justement de connaître un léger creux sans en ressentir les conséquences. Par contre, leur statut est en train de changer. De grandissime favori pour le titre, ils en deviennent un des prétendants, au même titre que Bruges et Anderlecht.

De plus, ce léger contrecoup arrive au mauvais moment puisque chaque équipe entre dans le money-time, celui des play-offs qu'il faut aborder en pleine possession physique et mentale. Or, sur ces deux points, on peut émettre quelques doutes sur l'état des Liégeois. De plus, ces deux défaites sont intervenues contre des cadors (Gand et Bruges). Pas une bonne chose à deux semaines du début des play-offs lors desquels les Rouches ne rencontreront que des ténors. "Mais ne peut-on pas dire au contraire que ces deux défaites tombent au bon moment ?", questionne Frédéric Waseige. "Ne vaut-il pas mieux prendre deux gifles maintenant qu'en commençant les play-offs ?"

Le Standard est toujours favori

"Le Standard vient de faire 0 sur 6 mais sans jouer vraiment moins bien que pendant la période où il gagnait tous ses matches", explique Marc Degryse. "Contre Gand et le Club, il a eu beaucoup de choses contre lui : l'envoi de Yoni Buyens sur le poteau, le fait que Vadis ait pu rester sur le terrain alors qu'il aurait dû être exclu, etc. Même s'il y a des choses qui n'ont pas bien marché hier, pour le même prix, c'est 0-1. Je ne vois pas de raisons de douter du Standard, il était le grand favori pour le titre quand il avait 10 points d'avance et il l'est toujours avec 4 points."

"Ils ont joué contre un très bon Bruges et je trouve qu'ils n'ont pas craqué", ajoute Waseige. "Cette équipe a tenu le choc et ne doit sa défaite qu'à un tir dévié. Pendant longtemps, rien ne pouvait leur arriver. Là, cette équipe redevient normale, composée d'êtres humains."

[...] L'intégralité du débat dans votre Sport/Foot Magazine

Doit-on s'inquiéter des deux défaites de rang du Standard ? La position du club ne change pas : les Liégeois restent leaders avec quatre points d'avance. Leur parcours exceptionnel leur permet justement de connaître un léger creux sans en ressentir les conséquences. Par contre, leur statut est en train de changer. De grandissime favori pour le titre, ils en deviennent un des prétendants, au même titre que Bruges et Anderlecht. De plus, ce léger contrecoup arrive au mauvais moment puisque chaque équipe entre dans le money-time, celui des play-offs qu'il faut aborder en pleine possession physique et mentale. Or, sur ces deux points, on peut émettre quelques doutes sur l'état des Liégeois. De plus, ces deux défaites sont intervenues contre des cadors (Gand et Bruges). Pas une bonne chose à deux semaines du début des play-offs lors desquels les Rouches ne rencontreront que des ténors. "Mais ne peut-on pas dire au contraire que ces deux défaites tombent au bon moment ?", questionne Frédéric Waseige. "Ne vaut-il pas mieux prendre deux gifles maintenant qu'en commençant les play-offs ?" Le Standard est toujours favori "Le Standard vient de faire 0 sur 6 mais sans jouer vraiment moins bien que pendant la période où il gagnait tous ses matches", explique Marc Degryse. "Contre Gand et le Club, il a eu beaucoup de choses contre lui : l'envoi de Yoni Buyens sur le poteau, le fait que Vadis ait pu rester sur le terrain alors qu'il aurait dû être exclu, etc. Même s'il y a des choses qui n'ont pas bien marché hier, pour le même prix, c'est 0-1. Je ne vois pas de raisons de douter du Standard, il était le grand favori pour le titre quand il avait 10 points d'avance et il l'est toujours avec 4 points." "Ils ont joué contre un très bon Bruges et je trouve qu'ils n'ont pas craqué", ajoute Waseige. "Cette équipe a tenu le choc et ne doit sa défaite qu'à un tir dévié. Pendant longtemps, rien ne pouvait leur arriver. Là, cette équipe redevient normale, composée d'êtres humains." [...] L'intégralité du débat dans votre Sport/Foot Magazine