Le Clasico du 12 avril à Sclessin a été arrêté définitivement après 31 minutes en raison de jets de fumigènes et de pétards depuis la tribune des supporters d'Anderlecht. Après un avertissement via le speaker du stade et une interruption temporaire, l'arbitre Erik Lambrechts avait mis un terme à la rencontre après 31 minutes de jeu. Avant la rencontre, les supporters du Standard avaient eux aussi allumé des feux de Bengale en tribunes provoquant un nuage de fumée qui a entraîné un retard pour le coup d'envoi. Le parquet de la fédération avait demandé une amende de 3.500 euros et avait convoqué le Standard devant la Commission des litiges. Celle-ci a suivi l'avis du parquet, alors que le Standard ne s'est pas présenté devant la Commission. Anderlecht a pour sa part été condamné à une défaite par forfait, un match à domicile à huis clos, une amende de 5.000 euros et une sanction alternative. Le club bruxellois a décidé d'aller en appel devant la Cour belge d'arbitrage pour le sport (CBAS). (Belga)