Ces dernières semaines, l'attaque du Standard a manqué de percussion: Emond a connu une baisse de régime et Orlando Sa a été peu efficace. Suspendu à Saint-Trond, Carcela a fait sa réapparition mais il n'avait plus marqué en championnat depuis le 7 octobre.

Toutefois, Zulte-Waregem est parti à la recherche de Guillermo Ochoa et sans une intervention de Christian Luyindama, Mamadou Sylla aurait pu surprendre le gardien mexicain (5e). Mais servi par Paul-José Mpoku, Carcela a refroidi l'enthousiasme des Flandriens d'un superbe tir (11e, 1-0).

Ce bijou a lancé le Standard, qui aurait pu doubler la marque par Mpoku (12e). Après dix minutes difficiles, les Rouches se sont enflammés. Carcela et Mpoku se sont amusés et sur une passe du Marocain, Mpoku a gâché l'occasion de battre Bossut (29e). Le gardien flandrien n'a cependant pas eu la même chance sur un coup franc de Carcela, encore (36e, 2-0). Juste avant le repos, Bossut a évité la catastrophe sur un envoi d'Emond (45e+1).

Pendant la mi-temps, Thomas Buffel et Sandy Walsh ont cédé leur place à Hicham Faik et Soisalo (46e). Les Waregemois ont à nouveau bien posé leur jeu. Après avoir mis deux hommes dans le vent, Soisalo a passé le ballon à Hamdi Harbaoui, qui n'a pas bougé (52e). Mais le scénario de la première période s'est répété: profitant d'une mauvaise relance de Mikael Heylen, Zinho Vanheusden a cédé le ballon à Razvan Marin. Le Roumain a alors lancé Emond, qui a retrouvé le goût du but perdu depuis le 25 octobre (57e, 3-0).

Après l'élimination en Europa League, Preud'homme voulait voir des lions et il l'a surtout constaté au marquoir: Emond a transformé un penalty accordé pour une faute de Marvin Baudry sur Moussa Djenepo (68e, 4-0). Le Standard avait un boulevard d'avance d'autant que Baudry se faisait exclure pour avoir balancé le ballon après le penalty (68e, 2 jaunes).

Emond (73e) et Carcela (79e) ont également quitté la pelouse mais recevoir les applaudissements des supporters. ces derniers n'ont pas été secoués quand Soisalo a réduit la marque de manière abracadabrante: alors qu'Ochoa avait arrêté coup sur coup le penalty de Davy De Fauw et la reprise sur le rebond du capitaine flandrien, le Finlandais a devancé tous les Standardmen (90e, 4-1).