Le Standard devra fermer une partie de la tribune 4 de Sclessin (blocs D4, E4, F4 et G4) dimanche face à Zulte Waregem dans le cadre de la 21e journée du championnat de Belgique de football en application d'une décision du Comité disciplinaire de l'Union belge. Le club liégeois l'a annoncé lundi, précisant qu'il s'agissait du report de la décision d'un huis clos partiel prévu pour le match Standard - Beerschot du 15 décembre dernier.

Ce match entre les Rouches et les Rats avait été reportée sur décision du bourgmestre de Liège Willy Demeyer, ce qui a entraîné aussi le report de la sanction au match suivant joué en bord de Meuse. Fin novembre, le Comité disciplinaire de l'Union belge de football avait infligé au Standard la fermeture d'une partie des tribunes lors de son prochain à domicile. Cette sanction est la conséquence du pétard qui a explosé à côté du gardien d'Oud-Heverlee Louvain Romo le 16 octobre dernier

Le Standard devra fermer une partie de la tribune 4 de Sclessin (blocs D4, E4, F4 et G4) dimanche face à Zulte Waregem dans le cadre de la 21e journée du championnat de Belgique de football en application d'une décision du Comité disciplinaire de l'Union belge. Le club liégeois l'a annoncé lundi, précisant qu'il s'agissait du report de la décision d'un huis clos partiel prévu pour le match Standard - Beerschot du 15 décembre dernier. Ce match entre les Rouches et les Rats avait été reportée sur décision du bourgmestre de Liège Willy Demeyer, ce qui a entraîné aussi le report de la sanction au match suivant joué en bord de Meuse. Fin novembre, le Comité disciplinaire de l'Union belge de football avait infligé au Standard la fermeture d'une partie des tribunes lors de son prochain à domicile. Cette sanction est la conséquence du pétard qui a explosé à côté du gardien d'Oud-Heverlee Louvain Romo le 16 octobre dernier