Le dernier succès en JPL des Liégeois remontait au 1er novembre (1-0 conte Ostende). Les quatre points sur vingt-quatre obtenus lors des huit matchs suivants, avec quatre défaites lors des quatre derniers duels, avaient coûté son emploi, le 26 décembre, à l'entraîneur français Philippe Montanier.

Autant dire que l'arrivée Leye en tant que T1 devait faire changer les choses et rapidement. L'ancien consultant très écouté de la télévision avait prévenu que le résultat était plus important dans un premier temps que la manière. Il aura eu les deux.

Selim Amallah a mis la manière. Son puissant coup-franc à la 31e minute fila pleine lucarne (1-0). Ce but du Marocain récompensait les bonnes dispositions des Standardmen où le jeune Hugo Siquet effectuait une troisième apparition remarquée à l'arrière droit. Promu capitaine, Carcela dirigeait le jeu offensif par des ouvertures judicieuses.

Waasland-Beveren, qui a ramené 12 de ses 19 points de ses déplacements, ne restait pas inactif mais avait du mal à se mettre en position en zone de conclusion face à une équipe locale très regroupée.

A la reprise, les joueurs de Nicky Hayen n'avaient pas plus le choix. Ils prirent davantage d'initiative et le Standard en profita. Sur un contre, Siquet servait un centre ras de terre parfait à destination d'Amallah qui signait son doublé (2-0, 66e).

Enfin libéré, le Standard inscrivait le numéro 3 à la 74e. Un coup de coin, consécutif à une grosse occasion de Dussenne, était repris imparablement de la tête par Bokadi (3-0).

Wuytens a sauvé l'honneur des visiteurs (84e, 3-1) qui auraient pu concéder un 4e but, mais l'envoi d'Eden Shamir s'est heurté au poteau (89e).

Le Standard n'avait plus marqué trois buts en championnat cette saison depuis son succès 0-3 au Beerschot le 30 août dernier.

Le dernier succès en JPL des Liégeois remontait au 1er novembre (1-0 conte Ostende). Les quatre points sur vingt-quatre obtenus lors des huit matchs suivants, avec quatre défaites lors des quatre derniers duels, avaient coûté son emploi, le 26 décembre, à l'entraîneur français Philippe Montanier. Autant dire que l'arrivée Leye en tant que T1 devait faire changer les choses et rapidement. L'ancien consultant très écouté de la télévision avait prévenu que le résultat était plus important dans un premier temps que la manière. Il aura eu les deux. Selim Amallah a mis la manière. Son puissant coup-franc à la 31e minute fila pleine lucarne (1-0). Ce but du Marocain récompensait les bonnes dispositions des Standardmen où le jeune Hugo Siquet effectuait une troisième apparition remarquée à l'arrière droit. Promu capitaine, Carcela dirigeait le jeu offensif par des ouvertures judicieuses. Waasland-Beveren, qui a ramené 12 de ses 19 points de ses déplacements, ne restait pas inactif mais avait du mal à se mettre en position en zone de conclusion face à une équipe locale très regroupée. A la reprise, les joueurs de Nicky Hayen n'avaient pas plus le choix. Ils prirent davantage d'initiative et le Standard en profita. Sur un contre, Siquet servait un centre ras de terre parfait à destination d'Amallah qui signait son doublé (2-0, 66e). Enfin libéré, le Standard inscrivait le numéro 3 à la 74e. Un coup de coin, consécutif à une grosse occasion de Dussenne, était repris imparablement de la tête par Bokadi (3-0). Wuytens a sauvé l'honneur des visiteurs (84e, 3-1) qui auraient pu concéder un 4e but, mais l'envoi d'Eden Shamir s'est heurté au poteau (89e). Le Standard n'avait plus marqué trois buts en championnat cette saison depuis son succès 0-3 au Beerschot le 30 août dernier.