Lundi vers 10h30, trois individus encagoulés et armés ont fait irruption sur le parking jouxtant la tribune 2 du stade du Standard de Liège, situé rue Ernest Solvay à Sclessin. Les auteurs ont menacé une quinzaine d'employés qui se trouvaient dans les bureaux au moment des faits.

Un des auteurs a violemment agressé une employée du catering en la tirant par les cheveux. "Vu que l'auteur était encagoulé, nous avons pensé qu'il s'agissait de supporters mécontents qui voulaient rentrer dans les bâtiments, mais une arme a ensuite été exhibée", a témoigné Olivier Smeets, responsable communication du club en réunion au premier étage au moment des faits.

Deux auteurs sont passés par la boutique pour accéder aux coffres situés au premier étage. Ils ont menacé avec leur kalachnikov et armes de poing le personnel qui se trouvait dans les bureaux, a appris l'agence Belga de sources concordantes. Plusieurs employés ont pu éviter la confrontation directe avec les auteurs en se cachant.

Une employée a cependant été contrainte d'ouvrir un coffre et les auteurs sont repartis avec une somme indéterminée, a précisé M. Smeets.

Les membres du personnel ont été fortement choqués par cette attaque. Une employée en état de choc a d'ailleurs été hospitalisée.

Le véhicule Audi utilisé par les braqueurs a été incendié au Sart Tilman peu de temps après les faits. Il a été abandonné à quelques mètres seulement du poste avancé de l'Intercommunale d'Incendie de Liège et environs.

Lundi vers 10h30, trois individus encagoulés et armés ont fait irruption sur le parking jouxtant la tribune 2 du stade du Standard de Liège, situé rue Ernest Solvay à Sclessin. Les auteurs ont menacé une quinzaine d'employés qui se trouvaient dans les bureaux au moment des faits.Un des auteurs a violemment agressé une employée du catering en la tirant par les cheveux. "Vu que l'auteur était encagoulé, nous avons pensé qu'il s'agissait de supporters mécontents qui voulaient rentrer dans les bâtiments, mais une arme a ensuite été exhibée", a témoigné Olivier Smeets, responsable communication du club en réunion au premier étage au moment des faits.Deux auteurs sont passés par la boutique pour accéder aux coffres situés au premier étage. Ils ont menacé avec leur kalachnikov et armes de poing le personnel qui se trouvait dans les bureaux, a appris l'agence Belga de sources concordantes. Plusieurs employés ont pu éviter la confrontation directe avec les auteurs en se cachant.Une employée a cependant été contrainte d'ouvrir un coffre et les auteurs sont repartis avec une somme indéterminée, a précisé M. Smeets.Les membres du personnel ont été fortement choqués par cette attaque. Une employée en état de choc a d'ailleurs été hospitalisée.Le véhicule Audi utilisé par les braqueurs a été incendié au Sart Tilman peu de temps après les faits. Il a été abandonné à quelques mètres seulement du poste avancé de l'Intercommunale d'Incendie de Liège et environs.