Les blauw en zwart ont pris les choses en mains dès le coup d'envoi, mais sans réussir à submerger les troupes bien organisées de Felice Mazzu. Il n'empêche que les supporters visiteurs ont quand même eu très peur, quand un tir de David Okereke que personne n'avait vu partir, s'est écrasé contre le piquet à la 3e minute. Le gardien de Genk Gaëtan Coucke, se trouva ensuite au bon endroit pour bloquer un envoi de Ruud Vormer à la 19e, Genk se montrant pour la première fois dangereux sur la contre-attaque. Les échanges allaient ensuite s'équilibrer, et Simon Mignolet fut ainsi enfin sollicité par Junya Ito à la 37e. Un corner permit peu après à Mbwana Samatta de frapper de la tête, mais au-dessus de la cage, après après avoir surmonté Brandon Mechele.

Simon Deli se montra plus précis en reprenant victorieusement un coup-franc de Vormer à la 41e. L'assistance-video (VAR) vérifia apparemment qu'il ne s'était pas appuyé sur Sébastien Dewaest, mais ce n'était pas le cas (1-0). La faute de Joseph Paintsil sur Clinton Mata sanctionnée par Erik Lambrechts sera en revanche sûrement pas mal commentée. Coucke fut sauvé par la transversale sur un lob de Vormer à la reprise (47e), Genk échappant ainsi au k.o. Ce qui fut encore le cas dans la minute suivante, Okereke ne parvenant pas à exploiter un service en or de son capitaine. Dieumerci Ndongala qui venait de remplacer Paintsil, aurait pu et dû égaliser à la 64e. Ce n'était cependant que partie remise. Une faute de Hans Vanaken sur Samatta amena un coup-franc botté par Bryan Heynen qui termina en effet sa course au fond des filets de Mignolet via Dewaest (1-1, 67e). Genk avait le vent en poupe, mais Samatta ne convertit pas un centre parfait de Casper De Norre, sa tête croisée passant à côté (82e).