Un coup-franc de Nicolas Gavary loin à côté, une reprise de volée au petit rectangle de Selim Amallah sur Ortwin De Wolf, qui avait bien fermé l'angle, puis enfin ou plutôt déjà, un but, vu que la rencontre n'avait débuté que depuis six minutes. De l'extérieur du rectangle, le gaucher Kostas Laifis expédia en effet une frappe à la façon de Roberto Carlos, qui termina sa course au fond des filets de la KAS, jusque là inexistante (1-0, 6e). Le deuxième goal tomba une bonne vingtaine de minutes plus tard lorsqu'Aleksandar Boljevic, curieusement libre de tout marquage ("Allo, Silas Gnaka?"), reprit imparablement de la tête un centre parfait de Gavory (2-0, 27e). Un tir de Jonathan Bolingi à la 23e, avait entre-temps tutoyé la cage d'Arnaud Bodart, de retour dans le but liégeois après l'intermède mi-figue, mi-raisin, mais quand même plutôt raisin, de Vanja Milinkovic-Savic en Europa League. Il n'eut aucune intervention à effectuer avant de proprement bloquer un dur envoi signé Saeid Ezatolahi à la 52e. Eupen était d'ailleurs enfin dans le match, mais le Monténégrin Boljevic, encore lui, après avoir feinté Ezatolahi, anéantit définitivement tous ses espoirs, en plaçant diaboliquement hors de portée du gardien visiteur (3-0, 61e). La KAS a terminé le match à dix à la suite de l'exclusion à la 83e minute du défenseur espagnol Jordi Amat, coupable d'une agression sur Gavory, qui a d'ailleurs dû se faire remplacer peu après par Collins Fai. (Belga)