Après sa défaite en milieu de semaine contre le Zenith dans les barrages de la ligue des Champions, le Standard se devait de réagir devant son public face à Westerlo, 4e, qui possède 2 points de plus que les "Rouches" au classement.

Après 4 minutes de jeu, le Standard est pris à froid. Sur un centre d'Aoulad, Frédéric Gounongbe profite d'un marquage défaillant pour tromper Kawashima de près.

Devant s'habituer à un nouveau système de jeu avec un seul attaquant (De Camargo), le Standard rentre petit à petit dans la partie. Un tir sur le poteau de Ciman vient alerter Van Langendonck à la 10e. Six minutes plus tard, Jeff Louis, nouveau venu en bord de Meuse, rétabli l'égalité sur un centre de Van Damme. A la 34e, Westerlo profite encore des imperfections défensives du Standard. Parti en contre-attaque, Alouad, encore lui, sert dans l'intervalle Gounongbe qui fait 1-2.

Dominateur en seconde période, le Standard va remettre les pendules à l'heure via De Camargo, idéalement servi par son capitaine, Van Damme. Quelques minutes plus tard, le même Van Damme, dans tous les bons coups aujourd'hui, voit sa tête échouer sur le poteau. A la 70e, Maxime Annys, se prenant pour un gardien, voit rouge et concède un penalty, que Paul-José Mpoku envoie sur le montant. Un quart d'heure plus tard, le capitaine du Standard provoque un nouveau penalty.

D'habitude en réussite dans cet exercice, Mpoku voit son envoi passer au ras du poteau. Le Standard a tenté, en vain, d'arracher la victoire dans les dernières minutes. L'équipe de Guy Luzon n'a plus gagné depuis quatre matches toutes compétitions confondues.

Au classement général, le Standard reste à deux points derrière son adversaire du soir et pourrait voir Anderlecht, qui affronte Waasland-Beveren demain à 14:30, pointer à six unités.

Après sa défaite en milieu de semaine contre le Zenith dans les barrages de la ligue des Champions, le Standard se devait de réagir devant son public face à Westerlo, 4e, qui possède 2 points de plus que les "Rouches" au classement. Après 4 minutes de jeu, le Standard est pris à froid. Sur un centre d'Aoulad, Frédéric Gounongbe profite d'un marquage défaillant pour tromper Kawashima de près. Devant s'habituer à un nouveau système de jeu avec un seul attaquant (De Camargo), le Standard rentre petit à petit dans la partie. Un tir sur le poteau de Ciman vient alerter Van Langendonck à la 10e. Six minutes plus tard, Jeff Louis, nouveau venu en bord de Meuse, rétabli l'égalité sur un centre de Van Damme. A la 34e, Westerlo profite encore des imperfections défensives du Standard. Parti en contre-attaque, Alouad, encore lui, sert dans l'intervalle Gounongbe qui fait 1-2. Dominateur en seconde période, le Standard va remettre les pendules à l'heure via De Camargo, idéalement servi par son capitaine, Van Damme. Quelques minutes plus tard, le même Van Damme, dans tous les bons coups aujourd'hui, voit sa tête échouer sur le poteau. A la 70e, Maxime Annys, se prenant pour un gardien, voit rouge et concède un penalty, que Paul-José Mpoku envoie sur le montant. Un quart d'heure plus tard, le capitaine du Standard provoque un nouveau penalty. D'habitude en réussite dans cet exercice, Mpoku voit son envoi passer au ras du poteau. Le Standard a tenté, en vain, d'arracher la victoire dans les dernières minutes. L'équipe de Guy Luzon n'a plus gagné depuis quatre matches toutes compétitions confondues. Au classement général, le Standard reste à deux points derrière son adversaire du soir et pourrait voir Anderlecht, qui affronte Waasland-Beveren demain à 14:30, pointer à six unités.