Noé Dussenne suspendu, l'entraîneur des Rouches Luka Elsner optait pour le jeune Lucas Noubi, 17 ans. Le joueur né le 15 janvier 2005 fêtait sa première apparition en D1A aux côtés de Moussa Sissako et Merville Bokadi.

C'est pourtant l'expérimenté Bokadi qui passait à deux doigts d'offrir le but d'ouverture à Seraing mais Youssef Maziz ne profitait pas de la double offrande du Congolais (5e).

Deux jours après l'annonce du rachat du club par le fonds d'investissement américain 777 Partners, les joueurs du Standard faisaient preuve de déchet technique et offraient de nombreux cadeaux à Seraing dont les Métallos ne profitaient pas.

Malgré les montées de Selim Amallah et Samuel Bastien au repos, le Standard ne parvenait pas à prendre le dessus sur une équipe de Seraing bien en place. Les Sérésiens profitaient finalement du laxisme des 'Rouches' pour ouvrir le score. Lancé en profondeur par Maziz, Antoine Bernier se jouait de Laurent Henkinet avant de pousser le cuir au fond (55e).

Réveillés par ce but d'ouverture, les joueurs de Luka Elsner se montraient plus entreprenants mais sans parvenir à inquiéter Guillaume Dietsch, le portier des Métallos qui mettent fin à une série de six matches de suite sans victoire et sans marquer.

Avec ce succès, le premier de l'histoire du club face au Standard en 18 confrontations, le Beerschot, battu plus tôt par La Gantoise, est mathématiquement relégué en D1B deux ans après son retour dans l'élite. Avec 26 points, les Sérésiens, 17es, comptent dix points d'avance sur les Anversois alors qu'il ne reste que neuf points à prendre.

Seraing revient aussi à cinq points d'Eupen, 16e, pour encore essayer d'éviter le barrage contre le deuxième de la D1B. Le Standard, 13e avec 33 points, reste aussi sous la menace de son voisin.

Noé Dussenne suspendu, l'entraîneur des Rouches Luka Elsner optait pour le jeune Lucas Noubi, 17 ans. Le joueur né le 15 janvier 2005 fêtait sa première apparition en D1A aux côtés de Moussa Sissako et Merville Bokadi. C'est pourtant l'expérimenté Bokadi qui passait à deux doigts d'offrir le but d'ouverture à Seraing mais Youssef Maziz ne profitait pas de la double offrande du Congolais (5e). Deux jours après l'annonce du rachat du club par le fonds d'investissement américain 777 Partners, les joueurs du Standard faisaient preuve de déchet technique et offraient de nombreux cadeaux à Seraing dont les Métallos ne profitaient pas. Malgré les montées de Selim Amallah et Samuel Bastien au repos, le Standard ne parvenait pas à prendre le dessus sur une équipe de Seraing bien en place. Les Sérésiens profitaient finalement du laxisme des 'Rouches' pour ouvrir le score. Lancé en profondeur par Maziz, Antoine Bernier se jouait de Laurent Henkinet avant de pousser le cuir au fond (55e). Réveillés par ce but d'ouverture, les joueurs de Luka Elsner se montraient plus entreprenants mais sans parvenir à inquiéter Guillaume Dietsch, le portier des Métallos qui mettent fin à une série de six matches de suite sans victoire et sans marquer. Avec ce succès, le premier de l'histoire du club face au Standard en 18 confrontations, le Beerschot, battu plus tôt par La Gantoise, est mathématiquement relégué en D1B deux ans après son retour dans l'élite. Avec 26 points, les Sérésiens, 17es, comptent dix points d'avance sur les Anversois alors qu'il ne reste que neuf points à prendre.Seraing revient aussi à cinq points d'Eupen, 16e, pour encore essayer d'éviter le barrage contre le deuxième de la D1B. Le Standard, 13e avec 33 points, reste aussi sous la menace de son voisin.