La billetterie, qui ouvre les jours de match, a notamment été recouverte de nombreux tags. Ces actes de vandalisme interviennent à deux jours du match entre les deux équipes programmé au stade Constant Vanden Stock d'Anderlecht. Le match aller avait été interrompu après une demi-heure en raison des jets de fumigènes et de pétards provenant de la tribune des supporters d'Anderlecht. Cette semaine, Anderlecht a été condamné pour ces incidents à une défaite par forfait, un match à domicile à huis clos, une amende de 5.000 euros et une peine alternative. La Famille des Rouches, l'association qui fédère les clubs de supporters du Standard, a réagi en parlant de "provocations". "Nous avons clairement le sentiment que ces actes sont destinés à exciter nos supporters afin de peut-être les pousser à réagir par de mauvais comportements lors de la rencontre de ce dimanche", a écrit l'association. "Ne tombons pas dans le piège tendu par ces provocations. Encourageons de manière positive notre équipe afin de répondre sur le terrain de la meilleure façon possible." (Belga)