Une victoire était d'ailleurs hautement souhaitable, afin de rester focalisé sur la 6e place de Zulte Waregem, battu 2-0 à Gand samedi. Mais malgré toute leur bonne volonté et quelques très rares occasions, les jeunes pousses du duo Franky Vercauteren - Vincent Kompany n'ont pas pris le dessus, 0-0, sur les Zèbres carolos, sous l'oeil d'un banc "mixte", d'où ne sont jamais sortis Isaac Kiese Thelin et Luka Adzic.

Comment gagner quand on marque aussi difficilement, sans Nacer Chadli, précisément le moins concerné par ce lancinant problème de finition ?

C'était la question que tout le monde se posait au coup d'envoi de cette rencontre, même si l'artillerie mauve n'avait pas manqué la cible à Mouscron.

Mais il fallait aussi ne pas encaisser avec une défense de fortune, où Derrick Luckassen s'illustra en contrant in extremis Mamadou Fall, idéalement servi dans la profondeur par Massimo Bruno, tout près d'ouvrir la marque sur la première véritable occasion du match, à la 34e minute.

Le Sporting carolo insista, et il a juste manqué un peu de précision à l'ex-mauve Ryota Morioka, dont l'envoi frôla le poteau à la 37e.

Il restait 45 minutes à Anderlecht pour arracher ces trois points tant espérés.

Ce qui passait inévitablement par la construction de phases offensives plus appuyées qu'avant le repos.

Aucun changement ne fut toutefois opéré dans cette optique

C'est d'ailleurs au contraire Charleroi qui fut le plus près d'entamer la marque.

Mais la frappe du gauche d'Ali Gholizadeh qui semblait victorieuse, frôla finalement le montant à la 51e minute.

Des jeunes mauves imprécis et peu inspirés

Les Zèbres avaient pris les choses en mains face à des (jeunes) mauves imprécis et peu inspirés.

Ils réagirent pourtant, et se montrèrent même enfin dangereux à l'approche du dernier quart d'heure.

D'abord lorsque Luckassen reprit un corner d'Alexis Saelemaekers sur le poteau, puis lorsque Nicolas Penneteau enraya un rush de Kemar Roofe, bien servi par Saelemaekers, dans la même minute (71e).

Massimo Bruno faillit marquer peu après dans l'autre camp, mais le dos de Marco Kana sauva Hendrik Van Crombrugge.

L'entrée au jeu de Michel Vlap à la 89e minute, à la place de Francis Amuzu, ne pouvait plus changer grand chose au scénario du sixième partage blanc de la saison, après ceux contre Malines, Mouscron, Eupen, Waasland-Beveren et Courtrai.

Même avec trois minutes supplémentaires d'arrêts de jeu.

Anderlecht reste à 10 points de Charleroi, 5e, qui a joué un match de moins (à Bruges), mais revient à 6 points de Zulte Waregem, 6e, tandis que le chemin vers la finale de la Coupe au Stade Roi Baudouin passe par un exploit contre le Club Bruges, le jeudi 19 décembre au Lotto Park...

Une victoire était d'ailleurs hautement souhaitable, afin de rester focalisé sur la 6e place de Zulte Waregem, battu 2-0 à Gand samedi. Mais malgré toute leur bonne volonté et quelques très rares occasions, les jeunes pousses du duo Franky Vercauteren - Vincent Kompany n'ont pas pris le dessus, 0-0, sur les Zèbres carolos, sous l'oeil d'un banc "mixte", d'où ne sont jamais sortis Isaac Kiese Thelin et Luka Adzic. Comment gagner quand on marque aussi difficilement, sans Nacer Chadli, précisément le moins concerné par ce lancinant problème de finition ?C'était la question que tout le monde se posait au coup d'envoi de cette rencontre, même si l'artillerie mauve n'avait pas manqué la cible à Mouscron. Mais il fallait aussi ne pas encaisser avec une défense de fortune, où Derrick Luckassen s'illustra en contrant in extremis Mamadou Fall, idéalement servi dans la profondeur par Massimo Bruno, tout près d'ouvrir la marque sur la première véritable occasion du match, à la 34e minute. Le Sporting carolo insista, et il a juste manqué un peu de précision à l'ex-mauve Ryota Morioka, dont l'envoi frôla le poteau à la 37e.Il restait 45 minutes à Anderlecht pour arracher ces trois points tant espérés.Ce qui passait inévitablement par la construction de phases offensives plus appuyées qu'avant le repos.Aucun changement ne fut toutefois opéré dans cette optiqueC'est d'ailleurs au contraire Charleroi qui fut le plus près d'entamer la marque.Mais la frappe du gauche d'Ali Gholizadeh qui semblait victorieuse, frôla finalement le montant à la 51e minute.Les Zèbres avaient pris les choses en mains face à des (jeunes) mauves imprécis et peu inspirés. Ils réagirent pourtant, et se montrèrent même enfin dangereux à l'approche du dernier quart d'heure. D'abord lorsque Luckassen reprit un corner d'Alexis Saelemaekers sur le poteau, puis lorsque Nicolas Penneteau enraya un rush de Kemar Roofe, bien servi par Saelemaekers, dans la même minute (71e). Massimo Bruno faillit marquer peu après dans l'autre camp, mais le dos de Marco Kana sauva Hendrik Van Crombrugge.L'entrée au jeu de Michel Vlap à la 89e minute, à la place de Francis Amuzu, ne pouvait plus changer grand chose au scénario du sixième partage blanc de la saison, après ceux contre Malines, Mouscron, Eupen, Waasland-Beveren et Courtrai.Même avec trois minutes supplémentaires d'arrêts de jeu.Anderlecht reste à 10 points de Charleroi, 5e, qui a joué un match de moins (à Bruges), mais revient à 6 points de Zulte Waregem, 6e, tandis que le chemin vers la finale de la Coupe au Stade Roi Baudouin passe par un exploit contre le Club Bruges, le jeudi 19 décembre au Lotto Park...