Le sélectionneur, Ives Serneels, estime que l'histoire d'Odeurs au sein de l'équipe nationale "n'est pas un chapitre clos". "Je lui ai dit, ainsi qu'au monde extérieur, que je ne fermais la porte à personne. Mais la balle est dans le camp de Justien. L'accord est très simple. Elle nous a dit qu'il lui est mentalement très difficile de se rendre disponible en ce moment." Serneels cite l'exemple de Laura De Neve, qui, selon lui, est venue avec un message similaire il y a quelques années. "Je lui ai dit alors qu'elle pouvait m'appeler si les choses étaient à nouveau différentes. Je viens de donner le même message à Justien Odeurs." De Neve a cessé d'être internationale pendant deux ans au début de l'année 2014, mais elle est redevenue une habituée de l'équipe depuis des années. La défenseure voyagera également avec l'équipe lors de la Pinatar Cup. (Belga)

Le sélectionneur, Ives Serneels, estime que l'histoire d'Odeurs au sein de l'équipe nationale "n'est pas un chapitre clos". "Je lui ai dit, ainsi qu'au monde extérieur, que je ne fermais la porte à personne. Mais la balle est dans le camp de Justien. L'accord est très simple. Elle nous a dit qu'il lui est mentalement très difficile de se rendre disponible en ce moment." Serneels cite l'exemple de Laura De Neve, qui, selon lui, est venue avec un message similaire il y a quelques années. "Je lui ai dit alors qu'elle pouvait m'appeler si les choses étaient à nouveau différentes. Je viens de donner le même message à Justien Odeurs." De Neve a cessé d'être internationale pendant deux ans au début de l'année 2014, mais elle est redevenue une habituée de l'équipe depuis des années. La défenseure voyagera également avec l'équipe lors de la Pinatar Cup. (Belga)