"Il ne faut pas réduire la Croatie à Luka Modric", a d'emblée dit Age Hareide, sélectionneur danois. "Avec Rakitic, Mandzukic ou encore Perisic, ils ont énormément de qualités. Nous allons tenter d'y répondre collectivement. Nous avons aussi beaucoup de bons joueurs, nous sommes une vraie équipe. Je pense que vous allez voir un Danemark un peu différent de celui de la phase de groupes", a assuré Hareide. Le Danemark s'est hissé en huitièmes avec cinq points et deux buts marqués dans le groupe C, terminant derrière la France après un partage insipide. "Je pense que ce sera un très bon match entre deux équipes qui vont se tester offensivement. Il faudra être capable de bien défendre mais aussi d'attaquer, de trouver un juste milieu. Grâce à nos joueurs rapides, nous pouvons aussi miser sur les contre-attaques", a ponctué le sélectionneur danois, qui peut compter sur l'entièreté de son groupe. Capitaine, Simon Kjaer a mis l'accent sur la continuité. "Nous n'avons plus perdu depuis longtemps en match officiel (octobre 2016 contre le Monténégro, NDLR) et nous gardons souvent le zéro derrière. De plus, nous sommes devenus beaucoup plus cyniques devant. Je pense que nous n'avons pas beaucoup de faiblesses et la Croatie le sait bien", a assuré le défenseur du FC Séville. "Nous ne sommes pas satisfaits avec ce huitième, nous voulons aller encore plus loin." Kjaer a toutefois reconnu que la Croatie avait été impressionnante en phase de groupes. "Ils ont un milieu fantastique, une très belle équipe avec d'énormes qualités techniques. Ils ont peut-être été les meilleurs depuis le début du tournoi mais ce n'est pas spécialement une surprise." (Belga)

"Il ne faut pas réduire la Croatie à Luka Modric", a d'emblée dit Age Hareide, sélectionneur danois. "Avec Rakitic, Mandzukic ou encore Perisic, ils ont énormément de qualités. Nous allons tenter d'y répondre collectivement. Nous avons aussi beaucoup de bons joueurs, nous sommes une vraie équipe. Je pense que vous allez voir un Danemark un peu différent de celui de la phase de groupes", a assuré Hareide. Le Danemark s'est hissé en huitièmes avec cinq points et deux buts marqués dans le groupe C, terminant derrière la France après un partage insipide. "Je pense que ce sera un très bon match entre deux équipes qui vont se tester offensivement. Il faudra être capable de bien défendre mais aussi d'attaquer, de trouver un juste milieu. Grâce à nos joueurs rapides, nous pouvons aussi miser sur les contre-attaques", a ponctué le sélectionneur danois, qui peut compter sur l'entièreté de son groupe. Capitaine, Simon Kjaer a mis l'accent sur la continuité. "Nous n'avons plus perdu depuis longtemps en match officiel (octobre 2016 contre le Monténégro, NDLR) et nous gardons souvent le zéro derrière. De plus, nous sommes devenus beaucoup plus cyniques devant. Je pense que nous n'avons pas beaucoup de faiblesses et la Croatie le sait bien", a assuré le défenseur du FC Séville. "Nous ne sommes pas satisfaits avec ce huitième, nous voulons aller encore plus loin." Kjaer a toutefois reconnu que la Croatie avait été impressionnante en phase de groupes. "Ils ont un milieu fantastique, une très belle équipe avec d'énormes qualités techniques. Ils ont peut-être été les meilleurs depuis le début du tournoi mais ce n'est pas spécialement une surprise." (Belga)