L'homme fort du RWDM veut cependant rester prudent. "Nous verrons ce qui sera décidé vendredi", a déclaré Dailly. Mais ses pensées sont déjà tournées vers la D1B. "Au niveau structurel, nous sommes prêts. Une licence pour la D1B, cela ne se donne pas si facilement. Cela veut dire que vous êtes prêts pour le football professionnel au niveau financier, administratif, sportif et infrastructures. C'est la deuxième saison de suite que nous recevons notre licence. Donc, nous sommes prêts." Après de nombreuses faillites, le club bruxellois renaissait de ses cendres en 2015 sous l'impulsion de différentes fédérations de supporters avec Thierry Dailly à la barre. "Nous avons travaillé dur ces cinq dernières années pour ce moment. C'est une excellente nouvelle pour le RWDM, Molenbeek, nos supporters et le football bruxellois." Le RWDM ne jouera cependant pas tout de suite les premiers rôles en D1B. "Nous sommes encore loin des équipes du top comme l'Union ou Westerlo. Nous avons des ambitions saines et nous voulons être le challenger. Le RWDM a sa place en D1B. Nous sommes un club historique qui peut être une valeur ajouté pour le football belge. Actuellement, le club compte 15 joueurs sous contrat pour la saison prochaine. "Nous allons voir comment nous pouvons renforcer l'équipe", a ajouté Dailly qui voit également un rôle important pour l'école de jeunes. "C'est notre plus grand atout mais aussi notre plus grand défi. Nous devons faire en sorte que les jeunes puissent faire le pas vers le monde professionnel. Les jeunes recevront leur chance. C'est mon plus grand rêve". (Belga)

L'homme fort du RWDM veut cependant rester prudent. "Nous verrons ce qui sera décidé vendredi", a déclaré Dailly. Mais ses pensées sont déjà tournées vers la D1B. "Au niveau structurel, nous sommes prêts. Une licence pour la D1B, cela ne se donne pas si facilement. Cela veut dire que vous êtes prêts pour le football professionnel au niveau financier, administratif, sportif et infrastructures. C'est la deuxième saison de suite que nous recevons notre licence. Donc, nous sommes prêts." Après de nombreuses faillites, le club bruxellois renaissait de ses cendres en 2015 sous l'impulsion de différentes fédérations de supporters avec Thierry Dailly à la barre. "Nous avons travaillé dur ces cinq dernières années pour ce moment. C'est une excellente nouvelle pour le RWDM, Molenbeek, nos supporters et le football bruxellois." Le RWDM ne jouera cependant pas tout de suite les premiers rôles en D1B. "Nous sommes encore loin des équipes du top comme l'Union ou Westerlo. Nous avons des ambitions saines et nous voulons être le challenger. Le RWDM a sa place en D1B. Nous sommes un club historique qui peut être une valeur ajouté pour le football belge. Actuellement, le club compte 15 joueurs sous contrat pour la saison prochaine. "Nous allons voir comment nous pouvons renforcer l'équipe", a ajouté Dailly qui voit également un rôle important pour l'école de jeunes. "C'est notre plus grand atout mais aussi notre plus grand défi. Nous devons faire en sorte que les jeunes puissent faire le pas vers le monde professionnel. Les jeunes recevront leur chance. C'est mon plus grand rêve". (Belga)