"Être pilote de Formule 1 est un rêve qui se réalise", commente Mazepin dans ce communiqué. "J'apprécie la confiance que me témoignent Gene Haas (le propriétaire de l'écurie, ndlr), Guenther Steiner (son team principal, ndlr) et toute l'équipe." "Ils donnent une opportunité à un jeune pilote et je les en remercie", poursuit-il. "L'équipe se tournera vers moi pour obtenir des retours et des contributions afin d'améliorer sa voiture en 2021 et au-delà. J'assumerai cette responsabilité et j'ai hâte de commencer." Mazepin, passé du karting à la monoplace fin 2014, a été vice-champion de GP3 (l'ancêtre du championnat de F3) en 2018, avant d'être promu en F2 en 2019. À une manche de la fin de saison (ce week-end à Bahreïn), il est 3e au classement des pilotes à 29 points du 2e et 43 du 1er, avec deux victoires et quatre podiums supplémentaires à son crédit. Le leader du classement, l'Allemand Mick Schumacher, le fils de Michael, est pressenti pour être son équipier l'an prochain, mais aucune annonce n'a pour l'heure été faite concernant le pilote, de 21 ans également. Mazepin, né le 2 mars 1999 à Moscou, a pu tester une F1 avec Mercedes en mai 2019 et avant cela avec Force India (devenue Racing Point) en 2016, 2017 et 2018. Il est le fils de l'homme d'affaires Dmitry Mazepin, propriétaire du fabricant russe d'engrais minéraux Uralchem. (Belga)

"Être pilote de Formule 1 est un rêve qui se réalise", commente Mazepin dans ce communiqué. "J'apprécie la confiance que me témoignent Gene Haas (le propriétaire de l'écurie, ndlr), Guenther Steiner (son team principal, ndlr) et toute l'équipe." "Ils donnent une opportunité à un jeune pilote et je les en remercie", poursuit-il. "L'équipe se tournera vers moi pour obtenir des retours et des contributions afin d'améliorer sa voiture en 2021 et au-delà. J'assumerai cette responsabilité et j'ai hâte de commencer." Mazepin, passé du karting à la monoplace fin 2014, a été vice-champion de GP3 (l'ancêtre du championnat de F3) en 2018, avant d'être promu en F2 en 2019. À une manche de la fin de saison (ce week-end à Bahreïn), il est 3e au classement des pilotes à 29 points du 2e et 43 du 1er, avec deux victoires et quatre podiums supplémentaires à son crédit. Le leader du classement, l'Allemand Mick Schumacher, le fils de Michael, est pressenti pour être son équipier l'an prochain, mais aucune annonce n'a pour l'heure été faite concernant le pilote, de 21 ans également. Mazepin, né le 2 mars 1999 à Moscou, a pu tester une F1 avec Mercedes en mai 2019 et avant cela avec Force India (devenue Racing Point) en 2016, 2017 et 2018. Il est le fils de l'homme d'affaires Dmitry Mazepin, propriétaire du fabricant russe d'engrais minéraux Uralchem. (Belga)