Quels défis attendent les U19 cette année?

Fin février, nous disputons un match amical contre le Danemark en guise de préparation au tour d'élite contre l'Italie, la Serbie et l'Ukraine. Selon moi, les quatre équipes se valent. Il faudra une combinaison de chance et de bon football pour gagner. C'est obligatoire car le tournoi se dispute à huit équipes et non à seize comme en U17 ou en U21. J'occupe ce poste depuis six mois. Il me convient.

J'aime donner à un jeune une place dans mon concept, après un certain temps de travail. Maintenant, je dois former une équipe avec les trente footballeurs dont nous pensons qu'ils sont les meilleurs du moment. Je dois trouver un ensemble capable de lutter contres les meilleurs adversaires de son âge. J'ai rapidement compris qu'il fallait trouver une alliance de technique et de puissance.

Qui va gagner le Soulier d'Or?

Hans Vanaken, bien qu'il y ait quelques challengers. Mais selon moi, le rôle qu'a joué Hans dans le titre du Club et son évolution, y compris en équipe nationale, feront la différence. Ainsi que le fait qu'il est très réaliste et qu'il prend les choses comme il faut, comme tout entraîneur le souhaite. Quand j'entraînais le Beerschot, j'avais voulu le transférer de Lommel. Je lui ai toujours trouvé quelque chose de spécial mais je ne suis apparemment pas le seul. Peter Maes pensait la même chose.

Le championnat reprend ses droits vendredi. À l'affiche, le derby limbourgeois. Saint-Trond peut-il viser les PO1?

Je vais y assister! Saint-Trond peut certainement nourrir des ambitions. Reste à voir s'il pourra les concrétiser au détriment d'équipes qui ont plus de possibilités. Le STVV est la surprise de la saison. Il l'a entamée dans le chaos, avec beaucoup d'incertitudes, il a opéré de nombreux transferts, limogé des gens... Mais pour être classé comme il l'est, après 21 journées, il doit avoir fait du très bon travail, à tous les niveaux. Quand on peut dire "que les autres nous rattrapent, donc...", on touche au point fort de Marc Brys. Il aime se trouver dans cette position. Mais Charleroi et Gand vont certainement mettre les bouchées doubles.

Le transfert éventuel de Pozuelo et le foin qu'il provoque peuvent-ils déstabiliser le leader du championnat?

Oui, car on ne s'y attendait pas. J'avais le sentiment que le club contrôlait tout, suite aux nombreux signaux envoyés par les joueurs mais aussi aux entretiens que j'ai eus avec la direction ou avec Dimitri de Condé. Tout le monde en était convaincu, même ceux qui disposaient d'une clause de départ : tous voulaient achever la saison ensemble. Ils avaient réussi à obtenir une position unique et voulaient la défendre tous ensemble. On ne peut pas conserver cette équipe indéfiniment mais je pensais que le Racing y parviendrait pour quatre mois. À l'heure où je vous parle, c'est toujours le cas mais le fait que le joueur n'ait pas fermé la porte aux rumeurs me confère un mauvais pressentiment. Le club est placé devant le fait accompli : il n'a rien à dire.

L'association des entraîneurs existe-t-elle toujours et si oui, que penses-tu de la clause prévoyant une amende de 10.000 euros à l'entraîneur limogé qui viendrait à critiquer son ancien employeur?

Elle existe toujours sur papier mais elle ne compte plus de têtes connues. Tout est confié à un bureau qui s'occupe de l'administration et veille à ce que les offres issues de l'étranger parviennent à ceux qui les demandent. L'association stricto sensu fonctionne au ralenti, certaines personnes ayant perdu leur motivation et leur bonne volonté ces dernières années. C'est dommage mais c'est sans doute le sort d'un groupe de personnes qui veulent réussir quelque chose ensemble et défendent des valeurs tout en s'occupant de leurs propres affaires.

Quant à cette clause : je ne l'apprécie pas mais si elle a été convenue et signée... Je pense que toutes les parties l'utilisent surtout pour tourner la page. Nous n'avons pas fondé l'association pour ça : nous voulions avoir une voix dans le débat en matière d'arbitrage, de coaching, d'unité, des cours de recyclage, canaliser les demandes de l'étranger... Nous voulions dynamiser la profession et nous y sommes parvenus. Nous avons amélioré certaines choses.

Par Peter t'Kint