Valentine Dumont, Camille Bouden, Lana Ravelingien et Lotte Goris ont disputé un relais 4x200m libre sans concurrence dans le bassin du Zwemcentrum Rotterdam, afin de signer un chrono en tant qu'équipe belge. Elles ont réussi en 8:05.13 le temps de qualifications pour l'Euro (8:05.83). En ce qui concerne les relais aux Jeux, le top-16 du classement de qualification olympique au 31 mai 2021 validera son ticket pour Tokyo. Au niveau individuel, Florine Gaspard s'est classée troisième du 50m brasse en 31.47. En séries, elle avait nagé en 31.38, améliorant son record personnel qui était de 31.71 et se rapprochant du temps qualificatif pour l'Euro (31.15). La Néerlandaise Rosey Metz s'est imposée en 31.27. Également présentes sur la liste des engagées, Fanny Lecluyse et Fleur Vermeiren n'ont pas pris le départ en séries. Jade Smits a pris la sixième place du 200m dos en 2:22.52. L'Autrichienne Lena Grabowski s'est imposée (2:11.55). Sur 50m libre messieurs, les Belges ont dû se contenter des finales B (places 9 à 16) et C (places 17 à 24). Sebastien De Meulemeester (22.92) et Jasper Aerents (23.01) ont pris les deuxième et troisième places de la finale B, où Alexandre Marcourt (23.34) a fermé la marche. Louis Croenen (23.13) a fini en tête de la finale C, où l'on retrouvait également Thomas Thijs (3e, 23.28), Jesse De Smedt (5e, 23.49) et Elias Meeus (7e, 23.64). Même scénario sur le 50m libre féminin, avec Roos Vanotterdijk (25.89) troisième de la finale B après avoir signé un record personnel en séries (25.80). Kimberly Buys (26.75) et Laura Wauters (27.36) ont fini respectivement quatrième et sixième de la finale C. Alors que les Jeux Olympiques et l'Euro de Budapest, les deux principales compétitions internationales en grand bassin de 2020, ont été reportés et qu'un grand nombre de réunions ont été annulées, la fédération néerlandaise a mis sur pied ce meeting à Rotterdam afin de permettre aux participants de viser une qualification olympique ou, au moins, une qualification pour l'Euro de Budapest (17 au 23 mai 2021). Vingt-et-un Belges (dix messieurs et onze dames) ont fait le déplacement à Rotterdam, dont quelques candidates à une qualification, comme Valentine Dumont, Kimberly Buys ou encore la jeune Roos Vanotterdijk, 15 ans. Après le départ à la retraite de Pieter Timmers, vice-champion olympique du 100m libre à Rio de Janeiro en 2016, seuls deux Belges disposent actuellement d'un temps de qualification olympique pour Tokyo: Louis Croenen sur 200m papillon et Fanny Lecluyse sur 200m brasse. A Rio, la délégation belge comptait dix nageurs. (Belga)

Valentine Dumont, Camille Bouden, Lana Ravelingien et Lotte Goris ont disputé un relais 4x200m libre sans concurrence dans le bassin du Zwemcentrum Rotterdam, afin de signer un chrono en tant qu'équipe belge. Elles ont réussi en 8:05.13 le temps de qualifications pour l'Euro (8:05.83). En ce qui concerne les relais aux Jeux, le top-16 du classement de qualification olympique au 31 mai 2021 validera son ticket pour Tokyo. Au niveau individuel, Florine Gaspard s'est classée troisième du 50m brasse en 31.47. En séries, elle avait nagé en 31.38, améliorant son record personnel qui était de 31.71 et se rapprochant du temps qualificatif pour l'Euro (31.15). La Néerlandaise Rosey Metz s'est imposée en 31.27. Également présentes sur la liste des engagées, Fanny Lecluyse et Fleur Vermeiren n'ont pas pris le départ en séries. Jade Smits a pris la sixième place du 200m dos en 2:22.52. L'Autrichienne Lena Grabowski s'est imposée (2:11.55). Sur 50m libre messieurs, les Belges ont dû se contenter des finales B (places 9 à 16) et C (places 17 à 24). Sebastien De Meulemeester (22.92) et Jasper Aerents (23.01) ont pris les deuxième et troisième places de la finale B, où Alexandre Marcourt (23.34) a fermé la marche. Louis Croenen (23.13) a fini en tête de la finale C, où l'on retrouvait également Thomas Thijs (3e, 23.28), Jesse De Smedt (5e, 23.49) et Elias Meeus (7e, 23.64). Même scénario sur le 50m libre féminin, avec Roos Vanotterdijk (25.89) troisième de la finale B après avoir signé un record personnel en séries (25.80). Kimberly Buys (26.75) et Laura Wauters (27.36) ont fini respectivement quatrième et sixième de la finale C. Alors que les Jeux Olympiques et l'Euro de Budapest, les deux principales compétitions internationales en grand bassin de 2020, ont été reportés et qu'un grand nombre de réunions ont été annulées, la fédération néerlandaise a mis sur pied ce meeting à Rotterdam afin de permettre aux participants de viser une qualification olympique ou, au moins, une qualification pour l'Euro de Budapest (17 au 23 mai 2021). Vingt-et-un Belges (dix messieurs et onze dames) ont fait le déplacement à Rotterdam, dont quelques candidates à une qualification, comme Valentine Dumont, Kimberly Buys ou encore la jeune Roos Vanotterdijk, 15 ans. Après le départ à la retraite de Pieter Timmers, vice-champion olympique du 100m libre à Rio de Janeiro en 2016, seuls deux Belges disposent actuellement d'un temps de qualification olympique pour Tokyo: Louis Croenen sur 200m papillon et Fanny Lecluyse sur 200m brasse. A Rio, la délégation belge comptait dix nageurs. (Belga)