Un choix qui pourrait étonner vu l'attachement du Brabançon à son club d'origine, mais aussi par le statut des Universitaires, qui effectuent leur retour en DH après être descendus en division 1 la saison dernière. "J'ai de très bons contacts avec le club louvaniste, où mon frère Boris a joué et cela s'est très bien passé pour lui là-bas. La direction sportive de Louvain veut aussi me confier un rôle très important dans l'équipe et c'est aussi ce que je recherche. Ce ne fut pas une décision facile à prendre, car comme vous le savez j'aime beaucoup le Watducks et cela se passait aussi très bien à Waterloo, mais c'est un beau challenge et j'ai envie de le relever", a précisé Gougnard, 28 ans, qui ne disputera donc pas la saison d'Euro Hockey League en 2020. "Clair que cela pouvait jouer dans mon choix, mais choisir c'est toujours aussi renoncer", a ponctué Gougnard, passé également par le Racing en Belgique et par Tilburg, Oranje-Zwart et Bloemendaal dans le championnat néerlandais. L'international belge, qui a pris une pause après son titre mondial afin de se consacrer à sa carrière professionnelle, a repris le flambeau avec les Red Lions depuis deux semaines et est désormais à disposition de Shane McLeod, notamment pour la reprise en Pro League mercredi prochain contre l'Espagne. (Belga)