"Nous sommes en mesure d'assurer que tout sera prêt pour la reprise des championnats, le week-end des 6 et 7 septembre", a expliqué Thomas Rodrigues Pereira, senior operations manager de l'ACFF, malgré le retard pris dans l'installation des caméras en raison de l'épidémie de Covid-19. Les négociations entre l'ACFF, Sporttotal et les "main sponsors" avancent. Les clubs ont la possibilité d'ajouter des sponsors locaux à leurs images et ce à partir de 250 euros (D2) ou 125 euros (D3) par rencontre. La moitié de cette somme leur sera reversée. Plusieurs clubs ont rejoint le projet. En D2, il s'agit de Waremme, Couvin-Mariembourg, Stockay, Verlaine, Warnant, Givry et le RSD Jette. Ils ont signé la convention. Meux, Tubize, Solières et Hamoir sont toujours très intéressés par le projet. En D3, Gosselies, le RCS Brainois, Jodoigne, Sprimont, Aywaille, Rochefort, Mormont, Richelle, Huy et Mons se sont engagés. Le Stade Brainois, Raeren-Eynatten, St-Ghislain-Tertre-Hautrage, la Jeunesse Aischoise, Habay-la-Neuve et Ath-Pays Vert-Ostiches ont marqué un grand intérêt. Seuls trois clubs, dont Oppagne, ont répondu négativement. Sporttotal et l'ACFF négocient toujours avec les clubs qui n'ont pas encore intégré le projet. Sporttotal utilise une caméra 180 degrés faisant appel à l'intelligence artificielle pour reconnaître le ballon. Une seule suffit donc pour filmer une rencontre. La technologie est déjà utilisée en Allemagne dans le football, le volley ou encore le hockey sur glace. Elle permet par ailleurs de générer automatiquement des résumés de matchs. (Belga)

"Nous sommes en mesure d'assurer que tout sera prêt pour la reprise des championnats, le week-end des 6 et 7 septembre", a expliqué Thomas Rodrigues Pereira, senior operations manager de l'ACFF, malgré le retard pris dans l'installation des caméras en raison de l'épidémie de Covid-19. Les négociations entre l'ACFF, Sporttotal et les "main sponsors" avancent. Les clubs ont la possibilité d'ajouter des sponsors locaux à leurs images et ce à partir de 250 euros (D2) ou 125 euros (D3) par rencontre. La moitié de cette somme leur sera reversée. Plusieurs clubs ont rejoint le projet. En D2, il s'agit de Waremme, Couvin-Mariembourg, Stockay, Verlaine, Warnant, Givry et le RSD Jette. Ils ont signé la convention. Meux, Tubize, Solières et Hamoir sont toujours très intéressés par le projet. En D3, Gosselies, le RCS Brainois, Jodoigne, Sprimont, Aywaille, Rochefort, Mormont, Richelle, Huy et Mons se sont engagés. Le Stade Brainois, Raeren-Eynatten, St-Ghislain-Tertre-Hautrage, la Jeunesse Aischoise, Habay-la-Neuve et Ath-Pays Vert-Ostiches ont marqué un grand intérêt. Seuls trois clubs, dont Oppagne, ont répondu négativement. Sporttotal et l'ACFF négocient toujours avec les clubs qui n'ont pas encore intégré le projet. Sporttotal utilise une caméra 180 degrés faisant appel à l'intelligence artificielle pour reconnaître le ballon. Une seule suffit donc pour filmer une rencontre. La technologie est déjà utilisée en Allemagne dans le football, le volley ou encore le hockey sur glace. Elle permet par ailleurs de générer automatiquement des résumés de matchs. (Belga)