Peu après son arrivée, Emmanuel Macron a rencontré le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, dans la capitale japonaise. "Nous nous préparons à Paris 2024" et "nous sommes à pied d'oeuvre", a déclaré le président français. "Je sors là d'une très bonne discussion avec le président du CIO, Thomas Bach, et nous allons continuer nous aussi à aller de l'avant pour préparer notre pays au rendez-vous de 2024, nos athlètes mais aussi nos enfants, toute la société, et être au rendez-vous de ces valeurs et de l'exigence de la performance", a-t-il ajouté à son arrivée au Club France, établi à Tokyo pour les JO qui se tiendront jusqu'au 8 août. Emmanuel Macron a reconnu que la situation sanitaire restait une préoccupation, mais qu'elle ne devait pas entamer l'esprit sportif. "Apprendre à vivre avec le virus, c'est d'abord continuer pour que l'esprit de l'olympisme dans cette période, où il est si nécessaire, qui porte des valeurs de coopération, continue à se déployer", a-t-il affirmé, en soulignant que les JO étaient "un rendez-vous important dans la vie de nos athlètes". Au Club France, il a salué des représentants de la délégation sportive française, avant de rencontrer au palais impérial l'empereur Naruhito du Japon, en présence d'autres dignitaires étrangers, dont la Première dame des Etats-Unis Jill Biden. La cérémonie d'ouverture dans le nouveau stade olympique à Tokyo doit commencer à 20h00 locales (13 heures en Belgique) en présence de moins d'un millier d'invités seulement. (Belga)

Peu après son arrivée, Emmanuel Macron a rencontré le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, dans la capitale japonaise. "Nous nous préparons à Paris 2024" et "nous sommes à pied d'oeuvre", a déclaré le président français. "Je sors là d'une très bonne discussion avec le président du CIO, Thomas Bach, et nous allons continuer nous aussi à aller de l'avant pour préparer notre pays au rendez-vous de 2024, nos athlètes mais aussi nos enfants, toute la société, et être au rendez-vous de ces valeurs et de l'exigence de la performance", a-t-il ajouté à son arrivée au Club France, établi à Tokyo pour les JO qui se tiendront jusqu'au 8 août. Emmanuel Macron a reconnu que la situation sanitaire restait une préoccupation, mais qu'elle ne devait pas entamer l'esprit sportif. "Apprendre à vivre avec le virus, c'est d'abord continuer pour que l'esprit de l'olympisme dans cette période, où il est si nécessaire, qui porte des valeurs de coopération, continue à se déployer", a-t-il affirmé, en soulignant que les JO étaient "un rendez-vous important dans la vie de nos athlètes". Au Club France, il a salué des représentants de la délégation sportive française, avant de rencontrer au palais impérial l'empereur Naruhito du Japon, en présence d'autres dignitaires étrangers, dont la Première dame des Etats-Unis Jill Biden. La cérémonie d'ouverture dans le nouveau stade olympique à Tokyo doit commencer à 20h00 locales (13 heures en Belgique) en présence de moins d'un millier d'invités seulement. (Belga)