Pendant la deuxième mi-temps du match de D1B, des fumigènes et des pétards ont été lancés sur le terrain et vers la tribune des visiteurs. La Pro League a déjà infligé une amende de 10.000 euros au Lierse. "Alors que je reçois dans ma maison des Ukrainiens qui ont fui une véritable guerre, il y a ici avec nous des criminels qui trouvent normal de pouvoir utiliser des armes pendant un match de football. Il ne pourrait y avoir de plus grand contraste. Incompréhensible, triste, honteux. Je ne trouve même pas les mots justes", s'est exprimé le président lierrois. Celui-ci a donc présenté ses excuses aux "merveilleux supporters de Beveren", souhaitant un prompt rétablissement aux blessés. Après avoir commencé la reconstruction du club il y a 4 ans "en bon père de famille", il se demande comment éviter de tels incidents à l'avenir. "Ce n'est pas de l'ambiance, ce n'est même pas du simple hooliganisme... c'est criminel et bête." "La triste conclusion est que ces quelques personnes causent d'énormes dégâts. Avant tout, malheureusement, aux pauvres supporters de Beveren, mais aussi à la réputation de leur propre club", ajoute-t-il. "L'argent que nous avons dû payer en amendes cette année et encore toutes les mesures qui devront maintenant être prises commencent à prendre des proportions considérables, au détriment de notre propre budget sportif. Il faut espérer que les soi-disant durs à cuire se lèvent maintenant, s'excusent auprès des supporters de Beveren et indemnisent les victimes. Ce serait la seule réaction correcte et appropriée." (Belga)

Pendant la deuxième mi-temps du match de D1B, des fumigènes et des pétards ont été lancés sur le terrain et vers la tribune des visiteurs. La Pro League a déjà infligé une amende de 10.000 euros au Lierse. "Alors que je reçois dans ma maison des Ukrainiens qui ont fui une véritable guerre, il y a ici avec nous des criminels qui trouvent normal de pouvoir utiliser des armes pendant un match de football. Il ne pourrait y avoir de plus grand contraste. Incompréhensible, triste, honteux. Je ne trouve même pas les mots justes", s'est exprimé le président lierrois. Celui-ci a donc présenté ses excuses aux "merveilleux supporters de Beveren", souhaitant un prompt rétablissement aux blessés. Après avoir commencé la reconstruction du club il y a 4 ans "en bon père de famille", il se demande comment éviter de tels incidents à l'avenir. "Ce n'est pas de l'ambiance, ce n'est même pas du simple hooliganisme... c'est criminel et bête." "La triste conclusion est que ces quelques personnes causent d'énormes dégâts. Avant tout, malheureusement, aux pauvres supporters de Beveren, mais aussi à la réputation de leur propre club", ajoute-t-il. "L'argent que nous avons dû payer en amendes cette année et encore toutes les mesures qui devront maintenant être prises commencent à prendre des proportions considérables, au détriment de notre propre budget sportif. Il faut espérer que les soi-disant durs à cuire se lèvent maintenant, s'excusent auprès des supporters de Beveren et indemnisent les victimes. Ce serait la seule réaction correcte et appropriée." (Belga)