"Mes déclarations inappropriées ont causé beaucoup de trouble (...). Je souhaite démissionner de la présidence dès aujourd'hui", a déclaré vendredi Yoshiro Mori, 83 ans, lors d'une réunion du conseil exécutif de Tokyo 2020. Cet ancien Premier ministre japonais (2000-2001) avait déclaré la semaine dernière que "les conseils d'administration avec beaucoup de femmes prennent beaucoup de temps" car celles-ci ont "du mal à finir" leurs interventions. Il s'était excusé maladroitement le lendemain, tout en excluant initialement de démissionner. Mais une avalanche de critiques avait suivi au Japon comme à l'étranger. Le Comité international olympique (CIO) avait dans un premier temps considéré que l'affaire était close avant de condamner ses propos, qualifiés de "absolument inappropriés et en contradiction avec les engagements du CIO". (Belga)

"Mes déclarations inappropriées ont causé beaucoup de trouble (...). Je souhaite démissionner de la présidence dès aujourd'hui", a déclaré vendredi Yoshiro Mori, 83 ans, lors d'une réunion du conseil exécutif de Tokyo 2020. Cet ancien Premier ministre japonais (2000-2001) avait déclaré la semaine dernière que "les conseils d'administration avec beaucoup de femmes prennent beaucoup de temps" car celles-ci ont "du mal à finir" leurs interventions. Il s'était excusé maladroitement le lendemain, tout en excluant initialement de démissionner. Mais une avalanche de critiques avait suivi au Japon comme à l'étranger. Le Comité international olympique (CIO) avait dans un premier temps considéré que l'affaire était close avant de condamner ses propos, qualifiés de "absolument inappropriés et en contradiction avec les engagements du CIO". (Belga)