"Les joueurs, les entraîneurs, tous ceux qui exercent des responsabilités dans les clubs se plaignent des trop nombreux matches et maintenant le rythme des Coupes du monde devrait être augmenté? Cela n'a aucun sens", a affirmé le dirigeant du géant allemand au magazine allemand Kicker. "Nous devons penser à la santé des joueurs", a-t-il ajouté. Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a appelé mercredi à trouver un consensus sur la question de l'organisation d'une Coupe du monde biennale et annoncé la convocation d'un sommet en décembre sur la question. La fédération allemande de football (DFB) s'est elle aussi opposée à une telle éventualité et, selon Hainer, la FIFA ne devrait pas modifier le calendrier actuel avec une Coupe du monde tous les quatre ans. "Ce calendrier a fait ses preuves depuis de nombreuses décennies", a estimé le président du Bayern, club champion d'Europe à six reprises. "La Coupe du monde est l'un des plus importants évènements mondiaux et non sans raison", a-t-il souligné, craignant que la proposition de la FIFA ne "conduise à la sursaturation et porte ainsi tort au football à long terme" ainsi qu'aux compétitions féminines. "Bien entendu cette idée vise aussi à générer des revenus supplémentaires et l'argent joue un rôle important dans le sport professionnel", a-t-il rappelé. "Mais il ne faut jamais sacrifier le football sur l'autel des intérêts financiers". (Belga)

"Les joueurs, les entraîneurs, tous ceux qui exercent des responsabilités dans les clubs se plaignent des trop nombreux matches et maintenant le rythme des Coupes du monde devrait être augmenté? Cela n'a aucun sens", a affirmé le dirigeant du géant allemand au magazine allemand Kicker. "Nous devons penser à la santé des joueurs", a-t-il ajouté. Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a appelé mercredi à trouver un consensus sur la question de l'organisation d'une Coupe du monde biennale et annoncé la convocation d'un sommet en décembre sur la question. La fédération allemande de football (DFB) s'est elle aussi opposée à une telle éventualité et, selon Hainer, la FIFA ne devrait pas modifier le calendrier actuel avec une Coupe du monde tous les quatre ans. "Ce calendrier a fait ses preuves depuis de nombreuses décennies", a estimé le président du Bayern, club champion d'Europe à six reprises. "La Coupe du monde est l'un des plus importants évènements mondiaux et non sans raison", a-t-il souligné, craignant que la proposition de la FIFA ne "conduise à la sursaturation et porte ainsi tort au football à long terme" ainsi qu'aux compétitions féminines. "Bien entendu cette idée vise aussi à générer des revenus supplémentaires et l'argent joue un rôle important dans le sport professionnel", a-t-il rappelé. "Mais il ne faut jamais sacrifier le football sur l'autel des intérêts financiers". (Belga)