Ce sont les supporters du FC Malines, présents dans la procédure disciplinaire en tant que partie intervenante, qui ont contesté Huygens. Le 13 juin 2019, l'avocat Tim De Hertogh a déposé une demande de récusation parce que, dans le passé, le président désigné a été membre de la commission des litiges, l'organe disciplinaire de l'Union royale belge de football (URBSFA). En conséquence, l'indépendance de Huygens pouvait être mise en doute, étant donné le rôle de l'URBSFA dans la procédure. Entre-temps, un collège a été constitué afin d'étudier la demande de récusation de Huygens de l'"Opération mains propres". Il est présidé par Guy Hermans, juge au tribunal de commerce d'Anvers, et est assisté par Marc Boudewijns et Philippe Billiet. Huygens a été désigné avec Jacques Richelle et Marinus Vromans pour se pencher sur les sanctions prononcées par la commission de litiges d'appel de l'Union belge le 1er juin. Le FC Malines et ses quatre administrateurs condamnés, les supporters du FC Malines, les parties intervenantes de Lokeren et Tubize et les agents de joueurs Dejan Veljkovic et Walter Mortelmans ont fait appel de celles-ci. La CBAS traitera le dossier des matchs truqués les 25 et 26 juin. (Belga)