Le président du RC Genk Peter Croonen a démissionné de son poste de président de la Pro League. L'instance qui représente l'ensemble des clubs professionnels de football en Belgique, et le club limbourgeois, l'ont annoncé lundi matin, à quelques heures d'une assemblée générale extraordinaire convoquée par la Pro League.

Cette AG extraordinaire a été programmée à la suite d'une décision de la Cour belge d'arbitrage pour le sport ayant donné raison vendredi soir à Genk. Le club limbourgeois avait saisi la CBAS après que la Pro League avait refusé de modifier le calendrier des matches de janvier 2022. "À la suite du recours introduit par le KRC Genk contre la décision du Conseil d'Administration du 10.11.21 et suite à la décision rendue vendredi dernier par la CBAS, Peter Croonen a adressé avant la réunion de l'Assemblée Générale de cet après-midi sa lettre de démission", indique la Pro League sur son site internet. "Peter Croonen quitte ainsi la présidence et le Conseil d'Administration de la Pro League à 6 mois de l'échéance statutaire de son mandat".

Peter Croonen était devenu président de la Pro League en 2019, prenant la succession de Marc Coucke. Il était membre du CA depuis 2018. Genk sera privé d'une dizaine d'internationaux en début d'année 2002, en raison de la Coupe d'Afrique des Nations et des matches de qualifications pour la Coupe du monde 2022 dans les zones Comnebol (Amérique du Sud), Concacaf (Amérique du Nord et Centrale) et Asie. L

e club limbourgeois avait soulevé le problème une première fois dès septembre, avant d'essuyer un refus lors du conseil d'administration de la Pro League le 10 novembre dernier, suite auquel le club s'était tourné vers la CBAS, qui estime qu'il y a "atteinte à la concurrence". Pour rappel, les fenêtres internationales hors-Europe avaient été ouvertes en août 2020 par la FIFA à la suite des nombreuses remises causées par la crise sanitaire.

Le CA de le Pro League avait acté le schéma de compétition en février 2021 et aucune objection n'avait été soulevée lors de la publication du calendrier en juin dernier. Ce n'est qu'en septembre que Genk avait émis une objection.

Le président du RC Genk Peter Croonen a démissionné de son poste de président de la Pro League. L'instance qui représente l'ensemble des clubs professionnels de football en Belgique, et le club limbourgeois, l'ont annoncé lundi matin, à quelques heures d'une assemblée générale extraordinaire convoquée par la Pro League. Cette AG extraordinaire a été programmée à la suite d'une décision de la Cour belge d'arbitrage pour le sport ayant donné raison vendredi soir à Genk. Le club limbourgeois avait saisi la CBAS après que la Pro League avait refusé de modifier le calendrier des matches de janvier 2022. "À la suite du recours introduit par le KRC Genk contre la décision du Conseil d'Administration du 10.11.21 et suite à la décision rendue vendredi dernier par la CBAS, Peter Croonen a adressé avant la réunion de l'Assemblée Générale de cet après-midi sa lettre de démission", indique la Pro League sur son site internet. "Peter Croonen quitte ainsi la présidence et le Conseil d'Administration de la Pro League à 6 mois de l'échéance statutaire de son mandat". Peter Croonen était devenu président de la Pro League en 2019, prenant la succession de Marc Coucke. Il était membre du CA depuis 2018. Genk sera privé d'une dizaine d'internationaux en début d'année 2002, en raison de la Coupe d'Afrique des Nations et des matches de qualifications pour la Coupe du monde 2022 dans les zones Comnebol (Amérique du Sud), Concacaf (Amérique du Nord et Centrale) et Asie. Le club limbourgeois avait soulevé le problème une première fois dès septembre, avant d'essuyer un refus lors du conseil d'administration de la Pro League le 10 novembre dernier, suite auquel le club s'était tourné vers la CBAS, qui estime qu'il y a "atteinte à la concurrence". Pour rappel, les fenêtres internationales hors-Europe avaient été ouvertes en août 2020 par la FIFA à la suite des nombreuses remises causées par la crise sanitaire. Le CA de le Pro League avait acté le schéma de compétition en février 2021 et aucune objection n'avait été soulevée lors de la publication du calendrier en juin dernier. Ce n'est qu'en septembre que Genk avait émis une objection.