"Il s'agit d'une période de trois ans, mais il existe la possibilité de revenir dans de bonnes circonstances. Et cela sera envisagé à ce moment-là", a expliqué Morrison lundi au micro d'une radio australienne. "Mais je ne vais pas anticiper les choses et faire des déclarations qui empêcheront le ministre de prendre la bonne décision." Selon la loi sur l'immigration en Australie, Djokovic ne peut désormais obtenir de nouveau visa pendant trois ans, à mois que le ministre de l'Immigration n'estime qu'il existe des raisons "impérieuses et compatissantes". Au moment où Morrison s'est exprimé, Djokovic avait déjà quitté le pays. Le N.1 mondial est en route pour Belgrade après une escale à Dubaï. (Belga)

"Il s'agit d'une période de trois ans, mais il existe la possibilité de revenir dans de bonnes circonstances. Et cela sera envisagé à ce moment-là", a expliqué Morrison lundi au micro d'une radio australienne. "Mais je ne vais pas anticiper les choses et faire des déclarations qui empêcheront le ministre de prendre la bonne décision." Selon la loi sur l'immigration en Australie, Djokovic ne peut désormais obtenir de nouveau visa pendant trois ans, à mois que le ministre de l'Immigration n'estime qu'il existe des raisons "impérieuses et compatissantes". Au moment où Morrison s'est exprimé, Djokovic avait déjà quitté le pays. Le N.1 mondial est en route pour Belgrade après une escale à Dubaï. (Belga)