Iannone a été testé positif à la Drostanolone (stéroïde anabolisant) lors d'un contrôle effectué le 3 novembre 2019 à Sepang en marge du Grand Prix de Malaisie. Le pilote Aprilia a été suspendu à titre provisoire le 17 décembre. "La Cour internationale disciplinaire de la FIM (CDI) a rendu le 31 mars 2020 une décision imposant 18 mois de non-qualification pour le pilote MotoGP italien Andrea Iannone, débutant le 17 décembre 2019 (date effective de la suspension provisoire) et se terminant le 16 juin 2021", précise la FIM. Iannone a été entendu sur le fond le 4 février. Il lui est possible d'interjeter appel auprès du Tribunal arbitral du Sport, à Lausanne, dans les 21 jours qui suivent la réception des motifs de la décision. L'Italien est le premier pilote motocycliste sanctionné pour dopage depuis 2012 et l'Australien Anthony West. (Belga)

Iannone a été testé positif à la Drostanolone (stéroïde anabolisant) lors d'un contrôle effectué le 3 novembre 2019 à Sepang en marge du Grand Prix de Malaisie. Le pilote Aprilia a été suspendu à titre provisoire le 17 décembre. "La Cour internationale disciplinaire de la FIM (CDI) a rendu le 31 mars 2020 une décision imposant 18 mois de non-qualification pour le pilote MotoGP italien Andrea Iannone, débutant le 17 décembre 2019 (date effective de la suspension provisoire) et se terminant le 16 juin 2021", précise la FIM. Iannone a été entendu sur le fond le 4 février. Il lui est possible d'interjeter appel auprès du Tribunal arbitral du Sport, à Lausanne, dans les 21 jours qui suivent la réception des motifs de la décision. L'Italien est le premier pilote motocycliste sanctionné pour dopage depuis 2012 et l'Australien Anthony West. (Belga)