Voici déjà bientôt deux étés, Dakonam Djené avait quitté Saint-Trond aussi discrètement qu'il y était arrivé. Valeur sûre de la défense à trois mise en place au Stayen par Ivan Leko, le puissant défenseur togolais reprenait alors la direction d'une Espagne plus à même de tirer le meilleur de son gabarit (1m78) et de ses formidables qualités dans le duel au sol.
...

Voici déjà bientôt deux étés, Dakonam Djené avait quitté Saint-Trond aussi discrètement qu'il y était arrivé. Valeur sûre de la défense à trois mise en place au Stayen par Ivan Leko, le puissant défenseur togolais reprenait alors la direction d'une Espagne plus à même de tirer le meilleur de son gabarit (1m78) et de ses formidables qualités dans le duel au sol. Amené à Getafe par le coach José Bordalas, qui l'avait déjà connu dans l'antichambre de l'élite espagnole à Alcorcón, club alors dirigé par Roland Duchâtelet, Djené est rapidement devenu l'un des joueurs favoris du Coliseum Alfonso Perez, le stade des banlieusards madrilènes. Son côté monsieur-tout-le-monde, incarné par une photo de lui prenant les transports en commun, a séduit un public qui profite des tribunes les plus démocratiques de la Liga. Au bout d'une saison, Djené suscitait déjà de prestigieux intérêts. Confronté au départ de Clément Lenglet pour Barcelone, Séville avait songé à l'ancien Trudonnaire pour renforcer sa défense. Beaucoup plus au nord, c'est Leicester qui se tenait prêt à faire monter les enchères en cas de vente d' Harry Maguire. Finalement resté à Getafe, et récompensé par un nouveau contrat assorti d'une clause libératoire fixée à 35 millions d'euros, Djené a confirmé, luttant avec ses équipiers pour une place en Ligue des Champions jusqu'aux dernières minutes du championnat. Dans le onze de la saison élu par les lecteurs de Marca, il s'est même offert une place de choix entre Jordi Alba et Gérard Piqué. " Il est capable d'éteindre des attaquants du calibre de Luis Suárez ou Diego Costa ", dit même de lui Bordalas. Les candidats pour l'accueillir la saison prochaine sont désormais plus prestigieux, conséquence logique d'une confirmation assurée avec brio. Dans la péninsule ibérique, on parle d'un intérêt prononcé de l'Atlético, toujours alléché par les défenseurs capables de protéger leur surface. Mais la piste la plus sérieuse envoie Djené à Londres. Unai Emery, le manager d'Arsenal, est venu le repérer en personne, notamment lors d'un match à Valence lors duquel il avait été éblouissant. Plusieurs années après Gervinho, les Gunners accueilleront-ils un nouveau joueur passé par les pelouses belges ?