Plus taiseux que les autres durant la conversation, Michy Batshuayi est considéré comme le petit. Mais sur le terrain, c'est autre chose. "C'est un phénomène", lancent-ils à l'unisson. "Le meilleur en Belgique", avance même Pelé. Et Contrairement à Anthony Vanden Borre, autre talent précoce de la bande, Michy a eu la chance d'avoir des modèles de réussite. "Nous n'avions pas cela et ça l'avantage", analyse Pelé. "Il a ce côté je-m'en-foutiste, arrogant, mais je peux vous dire qu'il est malin et calcule bien ses coups, il sait ce qu'il fait"

Son départ probable en fin de saison l'éloignera de ses potes mêmes si ceux-ci s'impatientent pour venir le voir dans une grande compétition. "Il fera péter les tickets et l'hôtel", rigole Anthony. "Quand j'avais affronté Anthony en Angleterre (ndlr, Watford-Portsmouth), ils étaient tous venus, tous ceux qui se trouvent autour de la table", raconte Geoffrey Mujangi Bia. "Ils ont loupé leur train et j'ai même dû les ramener jusqu'en Belgique. Et pas à Bruxelles, mais direct au Carré. Ce sont des souvenirs de fou."

Par Thomas Bricmont et Romain Van der Pluym

Plus taiseux que les autres durant la conversation, Michy Batshuayi est considéré comme le petit. Mais sur le terrain, c'est autre chose. "C'est un phénomène", lancent-ils à l'unisson. "Le meilleur en Belgique", avance même Pelé. Et Contrairement à Anthony Vanden Borre, autre talent précoce de la bande, Michy a eu la chance d'avoir des modèles de réussite. "Nous n'avions pas cela et ça l'avantage", analyse Pelé. "Il a ce côté je-m'en-foutiste, arrogant, mais je peux vous dire qu'il est malin et calcule bien ses coups, il sait ce qu'il fait" Son départ probable en fin de saison l'éloignera de ses potes mêmes si ceux-ci s'impatientent pour venir le voir dans une grande compétition. "Il fera péter les tickets et l'hôtel", rigole Anthony. "Quand j'avais affronté Anthony en Angleterre (ndlr, Watford-Portsmouth), ils étaient tous venus, tous ceux qui se trouvent autour de la table", raconte Geoffrey Mujangi Bia. "Ils ont loupé leur train et j'ai même dû les ramener jusqu'en Belgique. Et pas à Bruxelles, mais direct au Carré. Ce sont des souvenirs de fou." Par Thomas Bricmont et Romain Van der Pluym