"Il faut attendre que la cheville de Kirsten ait dégonflé avant de pouvoir effectuer une IRM qui permettra d'en savoir plus", a confié Marino Flipkens samedi à Belga. "Mais d'après les médecins sur place, il y a neuf chances sur dix que le ligament externe soit déchiré. Maintenant, il faudra voir à quel degré. Il faut encore patienter un jour ou deux pour connaître le diagnostic définitif. S'il s'avère que ce ligament est arraché, elle devra alors tirer un trait sur l'Open d'Australie". Contrainte de rester à l'hôtel, incapable de poser le pied au sol, Kirsten Flipkens est évidemment très déçue. "Elle a le moral dans les chaussettes, d'autant qu'elle jouait bien", a poursuivi le père de la joueuse. "Elle était en forme. Les blessures font bien entendu partie du sport, mais là c'est très malheureux. Il faut croiser les doigts. Kirsten avait prévu de rester aux Émirats jusqu'au 15 janvier, puisqu'elle partait ensuite directement de là pour l'Australie, où elle doit effectuer une quarantaine de deux semaines. Nous espérons de tout c?ur qu'elle pourra prendre cet avion". (Belga)

"Il faut attendre que la cheville de Kirsten ait dégonflé avant de pouvoir effectuer une IRM qui permettra d'en savoir plus", a confié Marino Flipkens samedi à Belga. "Mais d'après les médecins sur place, il y a neuf chances sur dix que le ligament externe soit déchiré. Maintenant, il faudra voir à quel degré. Il faut encore patienter un jour ou deux pour connaître le diagnostic définitif. S'il s'avère que ce ligament est arraché, elle devra alors tirer un trait sur l'Open d'Australie". Contrainte de rester à l'hôtel, incapable de poser le pied au sol, Kirsten Flipkens est évidemment très déçue. "Elle a le moral dans les chaussettes, d'autant qu'elle jouait bien", a poursuivi le père de la joueuse. "Elle était en forme. Les blessures font bien entendu partie du sport, mais là c'est très malheureux. Il faut croiser les doigts. Kirsten avait prévu de rester aux Émirats jusqu'au 15 janvier, puisqu'elle partait ensuite directement de là pour l'Australie, où elle doit effectuer une quarantaine de deux semaines. Nous espérons de tout c?ur qu'elle pourra prendre cet avion". (Belga)