Le Français Warren Barguil (Arkea-Samsic), positif au Covid, n'a pas pris le départ de cette étape, qui propose deux côtes de catégorie, la Côte de Brié et la Côte de Saint-Romain-en-Gal, tandis que la principale difficulté du jour sera le col de Parménie (2e catégorie), (5,1 km à 6,6%) qui pourrait servir de tremplin aux baroudeurs, à plus de 110 kilomètres de l'arrivée. L'arrivée sera jugée au bout d'une ligne droite de 350 m à proximité du stade Geoffroy-Guichard. Les sprinters auront une chance de s'illustrer. S'il s'imposait avec le maillot vert devant l'antre des Verts, van Aert (Jumbo-Visma) succéderait à Thomas De Gendt, qui avait enlevé la dernière étape du Tour arrivant à Saint-Etienne, en 2019, sur un tracé différent. (Belga)

Le Français Warren Barguil (Arkea-Samsic), positif au Covid, n'a pas pris le départ de cette étape, qui propose deux côtes de catégorie, la Côte de Brié et la Côte de Saint-Romain-en-Gal, tandis que la principale difficulté du jour sera le col de Parménie (2e catégorie), (5,1 km à 6,6%) qui pourrait servir de tremplin aux baroudeurs, à plus de 110 kilomètres de l'arrivée. L'arrivée sera jugée au bout d'une ligne droite de 350 m à proximité du stade Geoffroy-Guichard. Les sprinters auront une chance de s'illustrer. S'il s'imposait avec le maillot vert devant l'antre des Verts, van Aert (Jumbo-Visma) succéderait à Thomas De Gendt, qui avait enlevé la dernière étape du Tour arrivant à Saint-Etienne, en 2019, sur un tracé différent. (Belga)