La journée commencera en force pour le peloton avec le Col du Fourtou, un col non répertorié après 18 km de course. La première difficulté répertoriée de la journée sera la Montée de Mont-Louis (1re cat., 8,4 km à 5,7%), dont le sommet est placé à 105 km de l'arrivée. Après la descente, les coureurs attaqueront le Col de Puymorens (2e cat., 5,9 km à 4,6%). Après l'entrée, le peloton attaquera le plat de résistance avec le Port d'Envalira, le toit du Tour 2021 à 2.408 mètres d'altitude, un col de première catégorie (10,7 km à 5,9%) avec un sommet placé à 45 km de l'arrivée. Après une descente de 25 km, le Col de Beixalis (1re cat., 6,4 km à 8,5%) se dressera devant les coureurs avant la descente vers Andorre-la-Vieille. "Dans le col de Beixalis, cela va exploser dans tous les sens", a annoncé le directeur de course Thierry Gouvenou. "Le contraste sera total avec le début d'étape, les coureurs vont soudainement se retrouver sur une route très étroite et extrêmement raide. La descente sera technique et piégeuse." Reste à voir si le peloton laissera l'échappée du jour se disputer la victoire d'étape ou si les favoris tenteront de faire bouger les choses en vue du classement général, toujours confortablement emmené par le Slovène Tadej Pogacar (UAE Emirates). Tenant du titre, 'Pogi' compte une avance de 4:04 sur le Français Guillaume Martin (Cofidis), qui a fait un bond de sept places samedi en prenant part à l'échappée du jour. (Belga)

La journée commencera en force pour le peloton avec le Col du Fourtou, un col non répertorié après 18 km de course. La première difficulté répertoriée de la journée sera la Montée de Mont-Louis (1re cat., 8,4 km à 5,7%), dont le sommet est placé à 105 km de l'arrivée. Après la descente, les coureurs attaqueront le Col de Puymorens (2e cat., 5,9 km à 4,6%). Après l'entrée, le peloton attaquera le plat de résistance avec le Port d'Envalira, le toit du Tour 2021 à 2.408 mètres d'altitude, un col de première catégorie (10,7 km à 5,9%) avec un sommet placé à 45 km de l'arrivée. Après une descente de 25 km, le Col de Beixalis (1re cat., 6,4 km à 8,5%) se dressera devant les coureurs avant la descente vers Andorre-la-Vieille. "Dans le col de Beixalis, cela va exploser dans tous les sens", a annoncé le directeur de course Thierry Gouvenou. "Le contraste sera total avec le début d'étape, les coureurs vont soudainement se retrouver sur une route très étroite et extrêmement raide. La descente sera technique et piégeuse." Reste à voir si le peloton laissera l'échappée du jour se disputer la victoire d'étape ou si les favoris tenteront de faire bouger les choses en vue du classement général, toujours confortablement emmené par le Slovène Tadej Pogacar (UAE Emirates). Tenant du titre, 'Pogi' compte une avance de 4:04 sur le Français Guillaume Martin (Cofidis), qui a fait un bond de sept places samedi en prenant part à l'échappée du jour. (Belga)