"C'était la mauvaise décision et complètement inacceptable que les joueurs aient dû aller sur le terrain si peu de temps après cette horrible expérience", a déclaré Jesper Moller dans un communiqué de la fédération, s'associant aux critiques des joueurs et de l'entraîneur depuis la défaite (0-1) contre les Finlandais. "Les joueurs et les entraîneurs ne devraient pas être mis dans cette situation parce que ça ne devrait pas être leur décision", a-t-il affirmé. L'UEFA, qui a affirmé mardi avoir "avoir "traité l'affaire avec le plus grand respect vis-à-vis de la situation sensible et des joueurs", avait donné le choix aux joueurs de finir la rencontre samedi soir ou de la poursuivre dimanche midi, mais avait démenti avoir menacé d'une défaite sur tapis vert en cas de refus. Selon ses statuts, "si un match ne peut être disputé ou ne peut l'être que partiellement, l'intégralité ou la période restante du match est, en principe, disputée le lendemain". Mais ceux-ci prévoient également un repos de 48 heures minimum entre les rencontres. Pour le président de la fédération danoise, qui s'est dit prêt à faire une proposition à l'UEFA, "nous devons envisager une modification des règles afin de ne plus jamais nous retrouver dans la même situation". Samedi, vers la fin de la première période de la rencontre, Eriksen s'est effondré brutalement sur le terrain du "Parken" de Copenhague. Sauvé après un massage cardiaque, il a repris connaissance avant d'être transporté à l'hôpital. (Belga)

"C'était la mauvaise décision et complètement inacceptable que les joueurs aient dû aller sur le terrain si peu de temps après cette horrible expérience", a déclaré Jesper Moller dans un communiqué de la fédération, s'associant aux critiques des joueurs et de l'entraîneur depuis la défaite (0-1) contre les Finlandais. "Les joueurs et les entraîneurs ne devraient pas être mis dans cette situation parce que ça ne devrait pas être leur décision", a-t-il affirmé. L'UEFA, qui a affirmé mardi avoir "avoir "traité l'affaire avec le plus grand respect vis-à-vis de la situation sensible et des joueurs", avait donné le choix aux joueurs de finir la rencontre samedi soir ou de la poursuivre dimanche midi, mais avait démenti avoir menacé d'une défaite sur tapis vert en cas de refus. Selon ses statuts, "si un match ne peut être disputé ou ne peut l'être que partiellement, l'intégralité ou la période restante du match est, en principe, disputée le lendemain". Mais ceux-ci prévoient également un repos de 48 heures minimum entre les rencontres. Pour le président de la fédération danoise, qui s'est dit prêt à faire une proposition à l'UEFA, "nous devons envisager une modification des règles afin de ne plus jamais nous retrouver dans la même situation". Samedi, vers la fin de la première période de la rencontre, Eriksen s'est effondré brutalement sur le terrain du "Parken" de Copenhague. Sauvé après un massage cardiaque, il a repris connaissance avant d'être transporté à l'hôpital. (Belga)