Dimanche, le Beerschot a dû jouer une demi-heure à dix après l'exclusion d'Alexander Maes, alors qu'il menait 1-0 face au Cercle de Bruges. Lors d'un contre brugeois, Maes, de retour dans l'équipe anversoise après avoir été blessé, a voulu dégager un ballon chaud pour soulager sa défense. Mais il a frappé à côté et ses studs se sont plantés dans la cuisse de Johanna Omolo. Nicolas Laforge a alors immédiatement sorti un carton rouge pour "une faute brutale qui a mis en danger l'intégrité physique de son adversaire". Le médian risque donc de ne pas jouer le match retour samedi au stade Jan Breydel. Si les Mannekes parviennent à monter en Jupiler Pro League, il devra également purger un match de suspension en Division 1A. Si les Anversois ne parviennent pas à conserver leur avantage d'un but acquis dimanche, le premier match de Playoffs 2 sera donc compromis pour Maes. Le Beerschot-Wilrijk peut faire appel et dans ce cas espérer obtenir une réduction de la sanction auprès de la Commission des litiges. (Belga)

Dimanche, le Beerschot a dû jouer une demi-heure à dix après l'exclusion d'Alexander Maes, alors qu'il menait 1-0 face au Cercle de Bruges. Lors d'un contre brugeois, Maes, de retour dans l'équipe anversoise après avoir été blessé, a voulu dégager un ballon chaud pour soulager sa défense. Mais il a frappé à côté et ses studs se sont plantés dans la cuisse de Johanna Omolo. Nicolas Laforge a alors immédiatement sorti un carton rouge pour "une faute brutale qui a mis en danger l'intégrité physique de son adversaire". Le médian risque donc de ne pas jouer le match retour samedi au stade Jan Breydel. Si les Mannekes parviennent à monter en Jupiler Pro League, il devra également purger un match de suspension en Division 1A. Si les Anversois ne parviennent pas à conserver leur avantage d'un but acquis dimanche, le premier match de Playoffs 2 sera donc compromis pour Maes. Le Beerschot-Wilrijk peut faire appel et dans ce cas espérer obtenir une réduction de la sanction auprès de la Commission des litiges. (Belga)