Le parquet a estimé que l'expulsion du Nigérian était sévère et suffisait comme sanction. Il avait tenter d'effectuer un tackle sur le défenseur anderlechtois Bram Nuytinck et écrasé sa cheville dans son élan. Le Néerlandais s'était tordu de douleur, entraînant la décision de l'arbitre, avant de se relever et de poursuivre le match. Furieux, Hein Vanhaezebrouck avait été averti une première fois. Au moment de regagner les vestiaires au repos, le coach gantois était revenu critiquer la décision arbitrale. En fin de match, une nouvelle critique trop virulente de "HVH" lui a valu un renvoi aux vestiaires. Si la sanction est confirmée par la Commission des litiges, et que la Gantoise l'accepte, la suspension interviendra à partir du 19 janvier 2017. Il manquera alors le match face à Charleroi (20 janvier) et le déplacement à Lokeren (25 janvier). (Belga)

Le parquet a estimé que l'expulsion du Nigérian était sévère et suffisait comme sanction. Il avait tenter d'effectuer un tackle sur le défenseur anderlechtois Bram Nuytinck et écrasé sa cheville dans son élan. Le Néerlandais s'était tordu de douleur, entraînant la décision de l'arbitre, avant de se relever et de poursuivre le match. Furieux, Hein Vanhaezebrouck avait été averti une première fois. Au moment de regagner les vestiaires au repos, le coach gantois était revenu critiquer la décision arbitrale. En fin de match, une nouvelle critique trop virulente de "HVH" lui a valu un renvoi aux vestiaires. Si la sanction est confirmée par la Commission des litiges, et que la Gantoise l'accepte, la suspension interviendra à partir du 19 janvier 2017. Il manquera alors le match face à Charleroi (20 janvier) et le déplacement à Lokeren (25 janvier). (Belga)