"+Edi+ a fait l'entraînement (dimanche) sans douleurs mais il n'était pas libre dans la tête, les mouvements, la vitesse ou les frappes. On a besoin encore d'un peu de patience", a déclaré l'entraîneur allemand. Outre Cavani, le PSG de Thomas Meunier ne pourra pas compter non plus sur la présence de sa star Neymar, qui doit purger son dernier match de suspension en Ligue des Champions. De quoi se diriger vers une nouvelle titularisation de la recrue Mauro Icardi à la pointe de son attaque, comme face au Real Madrid (3-0) lors de la première journée ? "Honnêtement, je ne sais pas à combien de pourcents il est prêt. (Icardi) était avec nous à Bordeaux (samedi) mais seulement pour les dix dernières minutes. Il n'a pas joué depuis quelques semaines", s'est montré prudent Thomas Tuchel, alors que le buteur argentin a été éloigné des terrains en raison d'une blessure aux adducteurs. "On doit attendre aussi l'entraînement de (lundi). Après on devra parler avec Kylian (Mbappé) et (Eric-Maxim) Choupo-Moting pour trouver une solution pour (mardi). Ce ne sera pas facile mais on la trouvera", a-t-il ajouté. Seule bonne nouvelle pour le PSG, le retour de blessure de Kylian Mbappé, après cinq semaines d'absence. "Il est capable de débuter, mais pas de jouer 90 minutes. Ce sera ça la décision à prendre : le faire commencer ou terminer le match", a dévoilé son entraîneur. Le PSG, leader du groupe A après sa large victoire inaugurale contre le Real Madrid, se déplace mardi (21h00) face à Galatasaray, à l'occasion de la 2e journée de la Ligue des champions. Les Brugeois sont à Madrid mardi (18h55). (Belga)