"Pour moi c'est un match équipe contre équipe, pas un match personnel", prévient Pochettino au sujet de son duel avec l'entraîneur catalan. "Quand tu parles de Guardiola, tu parles d'un des meilleurs du monde, sinon le meilleur entraîneur du monde, pas seulement pour les titres remportés mais pour l'héritage qu'il laisse au foot, ce qu'il a pu construire", a ajouté l'Argentin. Certes, le Tottenham de "Poche" avait éliminé le City de "Pep" en quarts de finale de la Ligue des Champions en 2019 (1-0/3-4), mais "il n'y a rien à prendre d'un match d'il y a deux ans, les équipes sont différentes", assure Pochettino. Pochettino a justifié l'obsession pour la Ligue des champions, "la plus grande compétition après la Coupe du monde. Mais nous sommes relax et confiants en nos qualités, comme nous l'étions contre le Bayern (3-2/0-1 en quarts). Nous savons parfaitement que nous allons affronter une des meilleures équipes du monde, qui a travaillé dur pour être là aussi, des grands joueurs, un grand club qui fait un travail fantastique". "Nous sommes calmes, confiants, préparés de la meilleure façon, nous savons que nous devrons nous battre pour éliminer une équipe comme Manchester City", a-t-il ajouté. "Je me sens bien, heureux, bien physiquement, je ferai tout pour porter le PSG vers la finale", a lancé de son côté Neymar. "Je tiens à signaler que je me sens très bien, c'est peut-être la saison où je me sens le plus heureux, à l'aise, les choses vont venir naturellement. Depuis je suis arrivé au PSG, on sait tous que j'ai eu des difficultés, mais je les ai surmontées. J'ai toujours été un professionnel, quoiqu'en disent certaines mauvaises langues. Quand je suis sur le terrain je joue et je suis un professionnel." "Mon but premier c'est la Ligue des champions et pas le Ballon d'Or", a martelé Neymar. "A l'avenir, je suis certain que j'aurai plutôt en mémoire que j'ai gagné deux, trois ou quatre Champions League et que j'ai aidé le PSG à l'a gagner" qu'un éventuel Ballon d'Or", a ajouté le Brésilien. En quatre saisons, il a vu que "le PSG a beaucoup grandi il est parmi les 4, 5, 6 meilleurs clubs du monde. L'an dernier on a été finaliste, nous sommes cette année aux portes de la gagner, on va tout faire pour la gagner. (Belga)

"Pour moi c'est un match équipe contre équipe, pas un match personnel", prévient Pochettino au sujet de son duel avec l'entraîneur catalan. "Quand tu parles de Guardiola, tu parles d'un des meilleurs du monde, sinon le meilleur entraîneur du monde, pas seulement pour les titres remportés mais pour l'héritage qu'il laisse au foot, ce qu'il a pu construire", a ajouté l'Argentin. Certes, le Tottenham de "Poche" avait éliminé le City de "Pep" en quarts de finale de la Ligue des Champions en 2019 (1-0/3-4), mais "il n'y a rien à prendre d'un match d'il y a deux ans, les équipes sont différentes", assure Pochettino. Pochettino a justifié l'obsession pour la Ligue des champions, "la plus grande compétition après la Coupe du monde. Mais nous sommes relax et confiants en nos qualités, comme nous l'étions contre le Bayern (3-2/0-1 en quarts). Nous savons parfaitement que nous allons affronter une des meilleures équipes du monde, qui a travaillé dur pour être là aussi, des grands joueurs, un grand club qui fait un travail fantastique". "Nous sommes calmes, confiants, préparés de la meilleure façon, nous savons que nous devrons nous battre pour éliminer une équipe comme Manchester City", a-t-il ajouté. "Je me sens bien, heureux, bien physiquement, je ferai tout pour porter le PSG vers la finale", a lancé de son côté Neymar. "Je tiens à signaler que je me sens très bien, c'est peut-être la saison où je me sens le plus heureux, à l'aise, les choses vont venir naturellement. Depuis je suis arrivé au PSG, on sait tous que j'ai eu des difficultés, mais je les ai surmontées. J'ai toujours été un professionnel, quoiqu'en disent certaines mauvaises langues. Quand je suis sur le terrain je joue et je suis un professionnel." "Mon but premier c'est la Ligue des champions et pas le Ballon d'Or", a martelé Neymar. "A l'avenir, je suis certain que j'aurai plutôt en mémoire que j'ai gagné deux, trois ou quatre Champions League et que j'ai aidé le PSG à l'a gagner" qu'un éventuel Ballon d'Or", a ajouté le Brésilien. En quatre saisons, il a vu que "le PSG a beaucoup grandi il est parmi les 4, 5, 6 meilleurs clubs du monde. L'an dernier on a été finaliste, nous sommes cette année aux portes de la gagner, on va tout faire pour la gagner. (Belga)