Le relais qui démarre vendredi passera par des voies dépourvues de spectateurs dans la plupart des zones. Les organisateurs des JO ont aussi appelé les citoyens à ne pas sortir en rue pour suivre les compétitions olympiques du marathon ou de la marche, toujours en raison du taux d'infections dans le pays. Tokyo relevait mardi près de 600 nouvelles infections en 24 heures de temps. Bon nombre de Japonais sont inquiets à l'idée de voir les JO comme un événement qui va accélérer considérablement les infections. La capitale connaît actuellement une situation de semi-urgence, jusqu'au 11 juillet au moins. Selon les médias locaux, les autorités envisagent de prolonger ces conditions d'un mois, ce qui inclurait la durée des Jeux dont la cérémonie d'ouverture est prévue le 23 juillet. Les spectateurs étrangers ne sont pas autorisés à assister aux différentes disciplines en raison de la crise sanitaire. (Belga)

Le relais qui démarre vendredi passera par des voies dépourvues de spectateurs dans la plupart des zones. Les organisateurs des JO ont aussi appelé les citoyens à ne pas sortir en rue pour suivre les compétitions olympiques du marathon ou de la marche, toujours en raison du taux d'infections dans le pays. Tokyo relevait mardi près de 600 nouvelles infections en 24 heures de temps. Bon nombre de Japonais sont inquiets à l'idée de voir les JO comme un événement qui va accélérer considérablement les infections. La capitale connaît actuellement une situation de semi-urgence, jusqu'au 11 juillet au moins. Selon les médias locaux, les autorités envisagent de prolonger ces conditions d'un mois, ce qui inclurait la durée des Jeux dont la cérémonie d'ouverture est prévue le 23 juillet. Les spectateurs étrangers ne sont pas autorisés à assister aux différentes disciplines en raison de la crise sanitaire. (Belga)