"En abordant le Dauphiné, nous nous étions dit que nous ne prendrions aucun risque, et c'est ce que nous faisons", a commenté le médecin de la formation Sunweb, Camiel Alershof, évoquant une mesure de prudence par rapport au genou de Tom Dumoulin, meurtri par une chute et cause de son abandon au Giro il y a juste un mois. Le Néerlandais ne veut pas prendre de risque avant le Tour de France dont le grand départ aura lieu à Bruxelles le 6 juillet. Dumoulin pointait à près de 13 minutes du Britannique Adam Yates (Mitchelton-Scott) à l'issue de la 6e étape vendredi. Il avait pris la 3e place du contre-la-montre deux jours plus tôt. "C'était une solide semaine de course", a expliqué pour sa part Tom Dumoulin. "Et c'était bien pour acquérir un peu de rythme. Je me sentais bien encore après l'étape hier (vendredi), mais en soirée, j'ai ressenti de nouveau un peu d'irritation au niveau du genou. J'ai compris qu'il était préférable de ne pas forcer dessus et que le repos était la meilleure option pour aborder une bloc d'entraînement de qualité en altitude". Sunweb partira en effet en stage lundi en altitude pour préparer la Grande Boucle. (Belga)