Le sprint pour la 2e place a été remporté par l'Italien Davide Cimolai (Israël-Start Up Nation) devant le Slovaque Peter Sagan (BORA-hansgrohe). Gianni Vermeersch (Alpecin-Fenix) a pris la 6e place. Vainqueur du contre-la-montre d'ouverture, l'Italien Filippo Ganna (INEOS Grenadiers) conserve le maillot rose de leader (qui fête lundi ses 90 ans) au classement général. Remco Evenpoel (Deceuninck-Quick Step) se replace 3e à 20 secondes. Huit coureurs sont partis à l'aventure dès le début de la course: le Français Alexis Gougeard (AG2R Citroën), le Suisse Simon Pellaud et l'Ukrainien Andrii Ponomar (Androni-Sidermec), qui, à 18 ans et 8 mois, est le plus jeune coureur au départ d'un Giro, les Néerlandais Lars Van den Berg (Groupama-FDJ) et Taco Van der Hoorn (Intermarché-Wanty-Gobert), trois Italiens, Samuele Zoccarato (Bardiani-CSF-Faizanè), ainsi que le maillot bleu de leader du classement de la montagne Vincenzo Albanese et son équipier Samuele Rivi (EOLO-Kometa). Les fuyards ont compté plus de 6 minutes d'avance avant de voir leur avance se réduire progressivement au fil d'un parcours accidenté et trois ascensions: Piancanelli (3e cat.), Castino (4e cat.) et Manera (4e cat.) ainsi que deux bosses non catégorisées dans les quinze derniers kilomètres. Le peloton en profitait pour revenir au fur et à mesure sur certains échappés, à commencer par Pomonar, Gougeard et Rivi. Sous l'impulsion surtout de BORA-hansgrohe, le regroupement général se faisait attendre. Dans la dernière bosse à 5 km du but, Taco Van der Hoorn tentait son va-tout, suivi par le Français Tony Gallopin (AG2R-Citroën) et l'Italien Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), partis en contre. Ces deux derniers étaient repris à 2 km de l'arrivée, mais pas Van der Hoorn qui, à 27 ans, décrochait la 4e victoire, et la plus belle, de sa carrière, lui qui a gagné la Primus Classic et une étape du BinckBank Tour en 2018 et la Schaal Sels en 2017. Mardi, la quatrième étape reliera Piacenza à Sestola (187 km). L'ascension de Colle Passerino (2e catégorie, 4,3 km à 9,9 km) attendra les coureurs en fin d'étape. Au sommet, il restera deux kilomètres à parcourir. (Belga)

Le sprint pour la 2e place a été remporté par l'Italien Davide Cimolai (Israël-Start Up Nation) devant le Slovaque Peter Sagan (BORA-hansgrohe). Gianni Vermeersch (Alpecin-Fenix) a pris la 6e place. Vainqueur du contre-la-montre d'ouverture, l'Italien Filippo Ganna (INEOS Grenadiers) conserve le maillot rose de leader (qui fête lundi ses 90 ans) au classement général. Remco Evenpoel (Deceuninck-Quick Step) se replace 3e à 20 secondes. Huit coureurs sont partis à l'aventure dès le début de la course: le Français Alexis Gougeard (AG2R Citroën), le Suisse Simon Pellaud et l'Ukrainien Andrii Ponomar (Androni-Sidermec), qui, à 18 ans et 8 mois, est le plus jeune coureur au départ d'un Giro, les Néerlandais Lars Van den Berg (Groupama-FDJ) et Taco Van der Hoorn (Intermarché-Wanty-Gobert), trois Italiens, Samuele Zoccarato (Bardiani-CSF-Faizanè), ainsi que le maillot bleu de leader du classement de la montagne Vincenzo Albanese et son équipier Samuele Rivi (EOLO-Kometa). Les fuyards ont compté plus de 6 minutes d'avance avant de voir leur avance se réduire progressivement au fil d'un parcours accidenté et trois ascensions: Piancanelli (3e cat.), Castino (4e cat.) et Manera (4e cat.) ainsi que deux bosses non catégorisées dans les quinze derniers kilomètres. Le peloton en profitait pour revenir au fur et à mesure sur certains échappés, à commencer par Pomonar, Gougeard et Rivi. Sous l'impulsion surtout de BORA-hansgrohe, le regroupement général se faisait attendre. Dans la dernière bosse à 5 km du but, Taco Van der Hoorn tentait son va-tout, suivi par le Français Tony Gallopin (AG2R-Citroën) et l'Italien Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), partis en contre. Ces deux derniers étaient repris à 2 km de l'arrivée, mais pas Van der Hoorn qui, à 27 ans, décrochait la 4e victoire, et la plus belle, de sa carrière, lui qui a gagné la Primus Classic et une étape du BinckBank Tour en 2018 et la Schaal Sels en 2017. Mardi, la quatrième étape reliera Piacenza à Sestola (187 km). L'ascension de Colle Passerino (2e catégorie, 4,3 km à 9,9 km) attendra les coureurs en fin d'étape. Au sommet, il restera deux kilomètres à parcourir. (Belga)