Le 4 juillet dernier, le Liégeois a signé un chrono de 51.76 sur le 100 mètres dos petit bassin lors du Speedo Fast Water Meet d'Amsterdam, effaçant des tablettes le record d'Emmanuel Vanluchene, établi lors de l'Euro 2011 en 52.72. Moins de deux mois plus tard, il a décidé de ranger ses maillots, faute de "motivation à l'entraînement et en compétition". Marcourt espérait pouvoir participer aux Jeux Olympiques de Tokyo, avec les relais belges du 4x100 et 4x200 mètres nage libre. Malgré le fait d'avoir battu un record de Belgique début juillet, il a tenté, en vain, de prendre du plaisir à l'entraînement et en compétition. "La motivation qui m'incitait à m'entraîner et à faire des sacrifices était partie", a-t-il écrit sur Facebook. "J'ai donc décidé de mettre ma carrière sur pause pour me concentrer sur mon autre passion : l'aviation", a ajouté celui qui débutera, dès le 30 août, des études de pilote au CAE de Steenokkerzeel. (Belga)

Le 4 juillet dernier, le Liégeois a signé un chrono de 51.76 sur le 100 mètres dos petit bassin lors du Speedo Fast Water Meet d'Amsterdam, effaçant des tablettes le record d'Emmanuel Vanluchene, établi lors de l'Euro 2011 en 52.72. Moins de deux mois plus tard, il a décidé de ranger ses maillots, faute de "motivation à l'entraînement et en compétition". Marcourt espérait pouvoir participer aux Jeux Olympiques de Tokyo, avec les relais belges du 4x100 et 4x200 mètres nage libre. Malgré le fait d'avoir battu un record de Belgique début juillet, il a tenté, en vain, de prendre du plaisir à l'entraînement et en compétition. "La motivation qui m'incitait à m'entraîner et à faire des sacrifices était partie", a-t-il écrit sur Facebook. "J'ai donc décidé de mettre ma carrière sur pause pour me concentrer sur mon autre passion : l'aviation", a ajouté celui qui débutera, dès le 30 août, des études de pilote au CAE de Steenokkerzeel. (Belga)